Affaire Morandini : Marc-Olivier Fogiel sort du silence

Chargement en cours
 Jean-Marc Morandini assiste à la conférence de presse de rentrée d\

Jean-Marc Morandini assiste à la conférence de presse de rentrée d'Europe 1 à Paris, le 4 septembre 2013.

1/3
© BestImage, Agence BestImage
A lire aussi

Fabien Gallet

L'affaire Morandini n'est pas prête de prendre fin. L'animateur, accusé de procéder à des castings douteux, s'était exprimé lors d'une conférence de presse le 19 juillet 2016 pour clamer son innocence. L'occasion d'annoncer qu'il comptait porter plainte contre Marc-Olivier Fogiel, qui, d'après lui, l'aurait manipulé. Ce dernier s'est exprimé sur ces accusations, jeudi 28 juillet, via le site L'Obs.

Depuis deux semaines, Jean-Marc Morandini est en pleine tourmente. Le 13 juillet dernier paraissait dans le magazine les InRocks une enquête à charge contre l'animateur d'Europe 1 et de la chaîne NRJ12, pointant du doigts ses méthodes de castings, notamment dans le cadre de sa websérie, Les Faucons. Soupçonné d'avoir manipulé de jeunes hommes, parfois mineurs, et de les avoir poussés à se dénuder en photos et en vidéos, le professionnel des médias avait accusé Marc-Olivier Fogiel de tirer les ficelles de cette affaire visant à le faire tomber, au cours de sa conférence de presse du 19 juillet. "Pour faire simple, j'arrêtais de parler de ses mauvaises audiences ou il faisait sortir dans la presse des saloperies sur moi", avait-il expliqué.

Face à de tels propos, l'animateur de France Télévisions ne s'est pas privé de donner sa version des faits au site de L'Obs. "Son affaire n'est pas la mienne, c'est celle de la justice. Sa diversion est pathétique... Son écran de fumée déjà dissipé", a d'abord lancé le journaliste avant de préciser : "Évidemment, je ne l'ai jamais fait chanter. (...) Ça fait au moins dix ans qu'il me cherche. Si j'avais eu le moindre élément le concernant, ça n'est pas à la presse que je l'aurais donné, mais à la justice. Les accusations portées contre lui sont suffisamment graves pour ne pas jouer avec ça." Et Marc-Olivier Fogiel de renchérir : "Depuis des années, je n'ai jamais voulu m'abaisser à répondre à ses attaques. J'ai bien compris son système qui consiste, grosso modo, à cibler différentes personnes, de façon à essayer de se hisser à leur hauteur."

L'animateur de France 3 a, par ailleurs, précisé qu'il porterait plainte lorsque la justice aura traité l'affaire et qu'il réclamerait "un euro symbolique pour la diffamation dont (il) fait l'objet."

De nouvelles révélations s'invitent dans l'affaire

Ce n'est pas tout puisque le site Internet du Nouvel Obs a dévoilé, jeudi 27 juillet 2016, que trois plaintes avaient été déposées par des comédiens contre Jean-Marc Morandini pour "travail dissimulé" et "harcèlement sexuel". "La nature du dossier est vraiment pénale. Il y a eu des manoeuvres, des pressions à l'égard des acteurs", a estimé l'avocat des acteurs qui sont revenus sur des faits remontant à 2006. L'un d'entre eux, âgé de 18 ans à l'époque, a expliqué avoir été contacté pour un remake du film américain Ken Park, mais avoir refusé la proposition à cause d'une "scène trop hard". "Je devais être nu et me masturber tout en étant à moitié pendu à une poignée de porte", a-t-il confié.

Daniela Lumbroso porte également plainte

Jean-Marc Morandini est donc dans une situation délicate. Comme si cela ne suffisait pas, Le Figaro a révélé que l'animateur s'était fait une nouvelle ennemie : Daniela Lumbroso. Cette dernière le poursuivrait, en effet, en justice pour "dénigrement de sa société de production", suite à de fausses informations divulguées sur le site jeanmarcmorandini.com. Une nouvelle à laquelle a réagit le principal intéressé sur son site : "Profitant de 'la chasse à l'homme' en cours, et peut être en mal de visibilité dans les médias, elle pense sans doute que son action peut l'aider à faire taire définitivement Jean-Marc Morandini." Affaire à suivre.

 
5 commentaires - Affaire Morandini : Marc-Olivier Fogiel sort du silence
  • [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]