André Manoukian, nouvelle figure du Grand Journal

Chargement en cours
 André Manoukian lors d\

André Manoukian lors d'un tournoi de babyfoot à l'occasion de la 7e Coupe du monde de football féminin à Paris, le 8 juin 2015.

1/2
© BestImage, CVS
A lire aussi

Fabien Gallet

Le lifting offert par la direction de Canal+ à son émission phare, afin de lui rendre ses lettres de noblesse, laisse entrevoir de belles nouveautés. Le Grand Journal version 2016-2017, devrait ainsi laisser sa chance à de nouveaux chroniqueurs. Parmi eux, un certain André Manoukian.

La saison passée s'est révélée pire que prévue pour Le Grand Journal. Audiences catastrophiques, polémiques... la version du talk-show animée par Maïtena Biraben n'a malheureusement pas séduit. La présentatrice ayant été remerciée par la chaîne, Canal+ n'a eu d'autre choix que de remodeler, une nouvelle fois, le programme. C'est donc Victor Robert, accompagné d'une co-présentatrice, Alice Darfeuille, selon le magazine GQ, qui animera la nouvelle version attendue pour le 5 septembre 2016. Autour de lui, une armée de nouveaux chroniqueurs, que l'on imagine d'ores et déjà prêt à en découdre pour fidéliser (et récupérer) les téléspectateurs.

De Nouvelle Star au Grand Journal, il n'y a qu'un pas...

... et André Manoukian s'apprêterait à la franchir ! D'après les informations du site Konbini dévoilées mercredi 10 août dernier et confirmées le lendemain par le site Puremédias.com, l'ancien juré du télé-crochet Nouvelle Star devrait s'installer à la table des chroniqueurs et participer à cette nouvelle version de l'émission. Le pianiste de 59 ans, "connu pour ses envolées lyriques et ses références aux lointains philosophes", comme aime à le préciser Konbini, resterait donc au sein du groupe Canal+ et viendrait apporter une "caution philo" au programme.

Des petits nouveaux et un ancien

André Manoukian ne devrait pas être le seul nouveau venu autour du plateau. Ainsi, selon Konbini, Axelle Laffont héritera du programme court, dans lequel "elle jouera son propre rôle, 16 ans après avoir été la Miss Météo la plus déjantée de Canal+, dans Nulle part ailleurs." D'autre part, Mustapha El-Atrassi devrait venir jouer "les snipers, aux côtés de Victor Robert, chaque soir", annonce le site.

Finalement, un seul chroniqueur aura réussi à sauver sa place : Augustin Trapenard. Le chroniqueur littéraire officie effectivement depuis 2012 dans l'émission.

Par ailleurs, le journal Le Parisien a annoncé le retour des Guignols et ce malgré leur éviction, ainsi que celui de la miss météo, un an après sa disparition des écrans, incarnée cette année par Ornella Fleury, humoriste de 29 ans qui n'est autre que la compagne de... Mustapha El-Atrassi.

 
6 commentaires - André Manoukian, nouvelle figure du Grand Journal
  • [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]