Antoine Griezmann s'engage contre les violences faites aux femmes

Chargement en cours
 Antoine Griezmann lors du match Allemagne-France durant l\

Antoine Griezmann lors du match Allemagne-France durant l'Euro 2016 à Marseille, le 7 juillet 2016.

1/2
© Abaca, Nick Potts/EMPICS Sport
A lire aussi

Fabien Gallet

Antoine Griezmann va sûrement renforcer un peu plus l'admiration que lui portent les Français grâce à son nouveau combat. Le footballeur s'est effectivement engagé contre les violences faites aux femmes, en participant à une campagne organisée par la fondation Kering.

Le pied sur le ballon, la main sur le coeur. Du haut de ses 25 ans, le jeune joueur de l'équipe de France de football a accepté de participer à la cinquième campagne White Ribbon for Women (Ruban Blanc pour les Femmes), organisée par la Kering Foundation. L'objectif ? Lutter contre les violences faites aux femmes. Pour sensibiliser le public, la fondation diffusera sur les réseaux sociaux, du 18 au 27 novembre 2016, des portraits réalisés face-caméra par plusieurs stars internationales avec le hashtag #BeHerVoice. Comme d'autres personnalités, notamment le surfeur Kelly Slater, vu dans la série "Alerte à Malibu", ou encore l'acteur chinois Yang Yang, Antoine Griezmann a accepté d'être le porte-voix d'une des nombreuses femmes victimes de violences, une certaine Aesha âgée de 19 ans.

"Ensemble, brisons le silence, mettons fin à la violence"

Dans ce poignant témoignage, Antoine Griezmann livre donc la triste histoire de cette jeune femme originaire d'Afrique de l'Est. "J'ai suivi mon mari Karim pour offrir une vie meilleure à notre famille. Quelques semaines avant la naissance de notre deuxième enfant, j'ai dû aller à l'hôpital à cause de fortes douleurs. C'était la première fois que je voyais un docteur. Je me souviens encore du ton bouleversé de sa voix quand elle m'a demandée : 'À quel âge avez-vous été excisée?' Et je revois encore la tristesse dans ses yeux quand j'ai répondu : 'À 4 ans'", raconte sobrement l'attaquant de l'Atlético. Mise en contact avec une association d'aide aux victimes, Aesha a refusé. "Mon mari n'aurait pas été d'accord."

Pourtant, elle a fait les frais d'un époux violent. "Il a commencé par claquer les portes, hausser le ton. Puis il s'est mis à me frapper, à me violer. Toutes les six semaines, une assistante sociale venait chez nous avec une interprète pour s'assurer que notre nouveau-né allait bien. J'avais trop peur de lui confier mes problèmes. Mais, malgré mon silence, elle a compris. Quand les bleus ont commencé à se voir, elle s'est mise à me poser des questions. Quand Karim a cessé d'acheter à manger aux enfants, j'ai décidé d'y répondre. Je vis seule aujourd'hui. Mais je ne me sens pas isolée", raconte la jeune femme par l'intermédiaire d'Antoine Griezmann qui termine en adressant un message fort : "Je suis la voix d'Aesha. Une femme parmi 500 000 en Europe qui ont subi des mutilations sexuelles féminines. Vous aussi, parlez pour elle. Ensemble, brisons le silence, mettons fin à la violence."

Pour lutter contre les violences faites aux femmes, la Kering Foundation ne mise pas seulement sur Antoine Griezmann. Ainsi, 230 000 badges et stickers, estampillés "White Ribbon for Women" et créés par Stella McCart­ney, seront distri­bués dans plus de 800 boutiques et plus d'une cinquantaine de pays à travers le monde.

 
3 commentaires - Antoine Griezmann s'engage contre les violences faites aux femmes
  • monolink -

    ça ne m'etonne pas !en plus d'etre doué pour le ballon il est sympathique et genereux et en plus français

  • RAGTIME50 -

    Merci Antoine ! - surtout .....Merci à vos parents pour la bonne éducation que vous avez reçue

  • LOLOTTE33 -

    Je l'admire pour cet engagement , c'est vraiment très précieux que les femmes victimes de violences , soient défendues par des personnages aussi sincères et dévoués qu ' Antoine Griezmann .

  • [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]