Arnaud Ducret : "Petit, je n'avais qu'un rêve : devenir comédien"

Chargement en cours
 Bérengère Krief et Arnaud Ducret assistent à la soirée de clôture du 19e Festival International du Film de Comédie de l\

Bérengère Krief et Arnaud Ducret assistent à la soirée de clôture du 19e Festival International du Film de Comédie de l'Alpe d'Huez, le 16 janvier 2016.

1/2
© BestImage, Dominique Jacovides
A lire aussi

Fabien Gallet

Il distille son humour sur scène comme à la télévision, mais aussi au cinéma puisqu'il sera bientôt à l'affiche d'un nouveau film, Adopte un veuf, avec André Dussollier et Bérengère Krief, en salles le 20 avril prochain. À cette occasion, dans les pages de TV Magazine, l'acteur revient sur son parcours et explique comment il est parvenu à réaliser son rêve d'enfant.

"Petit, je n'avais qu'un rêve : devenir comédien", confie Arnaud Ducret. À 37 ans, ce dernier a sans conteste rempli son objectif d'enfance. Et c'est au petit écran qu'il doit sa carrière. Après le Morning Live et un bref passage comme choriste pour Star Academy - "C'était ma première télé, j'ai dû gagner 350 euros pour une prestation de trois minutes sur un chanson de Nana Mouskouri", se souvient-il - l'humoriste est vite repéré pour jouer dans quelques téléfilms. Mais c'est grâce l'émission d'Arthur, Vendredi tout est permis, sur TF1, dont il devient vite un habitué dès 2012, que sa notoriété prend de l'ampleur. "Cela a constitué une bonne vitrine pour me faire connaître du public, révèle-t-il. Les gens sont venus plus nombreux au spectacle. Et, le média amenant le média, ça m'a ouvert des portes".

Il décroche des rôles dans quelques séries diffusées sur France 2, dont Fais pas ci, fais pas ça mais aussi, et surtout, Parents mode d'emploi, suivie en moyenne par plus de 3 millions de téléspectateurs depuis son lancement en 2013. Grâce a elle, Arnaud Ducret a pu davantage embrasser son rêve. "Cette série a fait que les gens me perçoivent comme (un comédien). Les professionnels aiment ce format court et j'ai eu des propositions de réalisateurs", explique celui qui saisit alors sa chance et accepte un rôle dans le film Les Profs, aux côtés de Christian Clavier, Isabelle Nanty ou encore Kev Adams.

Aujourd'hui, Arnaud Ducret ne compte pas arrêter l'aventure de Parents mode d'emploi. "Avec Alix Poisson, on s'amuse toujours autant, dit-il. Ça me plaît d'être dans le poste des Français tous les jours ! Je revendique le côté comédien populaire, comme le sont, toutes proportions gardées, des Bourvil, José Garcia ou Benoît Poelvoorde." On lui souhaite la même carrière !

 
1 commentaire - Arnaud Ducret : "Petit, je n'avais qu'un rêve : devenir comédien"
  • [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]