Arthur a besoin d'une protection rapprochée "en permanence"

Arthur a besoin d'une protection rapprochée "en permanence"

Arthur assiste à la première de "Supercondriaque" à Paris, le 24 février 2014.

A lire aussi

Fabien Gallet

Face aux menaces, Arthur serait dans la nécessité d'être entouré au quotidien pour sa propre sécurité, ce qu'il a fait savoir dans une interview accordée au journal Le Monde, le 20 mai 2017.

Début mai 2017, Arthur a fait son retour à la radio sur les ondes de Oüi FM. Depuis, l'animateur de TF1 multiplie les entretiens. L'occasion d'aborder la "détestation" dont il fait l'objet et "l'antisémitisme" dont il est la cible depuis des années, ce qu'il expliquait il y a peu dans les pages du magazine Technikart. "Il ne faut pas uniquement se réfugier derrière l'an­ti­sé­mi­tisme. Je suis clivant parce que certains aiment mon travail, d'autres moins. Je suis clivant parce que certains aiment quand j'ouvre ma gueule, d'autres pas...", a-t-il expliqué au Monde.

Arthur en danger

Malgré tout, Arthur estime que la discrimination est bien réelle. "Dès qu'il se passe quelque chose en Israël ou autour du Front natio­nal, je remarque que je prends des grosses salves d'an­ti­sé­mi­tisme", a-t-il poursuivi avant de révéler avoir besoin d'une protection rapprochée. "Aujourd'hui, j'ai des personnes qui m'accompagnent en permanence pour me protéger. Ce n'est pas normal", s'est désolé l'animateur, pointant du doigt une "banalisation inédite du racisme et de l'antisémitisme".

L'animateur regrette également certains comportements liés aux "réseaux sociaux". "Les gamins incultes qui m'insultent (...) le font à visage découvert. Ils n'ont pas conscience une seconde que c'est interdit par la loi et que c'est gravissime", a-t-il confié. Et de conclure : "C'est aux parents d'éduquer leurs enfants, pas aux animateurs !"

 
16 commentaires - Arthur a besoin d'une protection rapprochée "en permanence"
  • [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]