Barbara : Depardieu n'a "jamais ressenti chez elle une douleur d'inceste"

Chargement en cours
 Gérard Depardieu lors de l'avant-première du film "Le divan de Staline" à Paris, le 10 janvier 2017.

Gérard Depardieu lors de l'avant-première du film "Le divan de Staline" à Paris, le 10 janvier 2017.

1/2
© BestImage, CVS
A lire aussi

Fabien Gallet

Très proche de Barbara jusqu'à sa disparition en 1997, Gérard Depardieu rend actuellement hommage à la Dame en noir en interprétant ses titres les plus iconiques sur scène. À cette occasion, le monstre du cinéma s'est épanché sur la vie son amie défunte.

Depuis le 9 février et jusqu'au 18 février 2017, Gérard Depardieu chante Barbara au théâtre des Bouffes du Nord à Paris, vingt ans après sa disparition. L'acteur de 68 ans interprète sur scène une quinzaine de titres, lesquels sont à retrouver sur un album sorti le 10 février dernier, en compagnie du dernier pianiste de la Dame en noir, Gérard Daguerre. En marge de cette série de concerts, dont les premiers ont d'ores et déjà séduit la critique et les spectateurs, ces derniers se sont confiés sur la défunte star.

"Leur relation ? Sublime. C'était inouï, l'amour que Barbara portait à Gérard, et réciproquement. Incroyable. Elle le respectait tellement...", confiait Gérard Daguerre en janvier 2017 à Télérama. "J'ai longtemps refusé de réécouter les chansons de Barbara. Mais elle est toujours avec moi. Je ne sais pas si je suis chanteur, alors j'essaie d'apporter de l'émotion aux mots", a pour sa part expliqué le comédien dans les pages du magazine L'Express, lui qui, en 1986, avait monté le spectacle "Lily Passion" avec la chanteuse.

"L'inceste a glissé sur elle dès qu'elle a commencé à chanter"

Cette forte amitié fait de Gérard Depardieu l'un des mieux placés pour interpréter avec justesse les chansons de Barbara, comme L'Aigle noir ou Nantes. Des titres dans lesquels elle évoquait de manière imagée son douloureux passé, notamment une enfance placée sous le signe de l'inceste, ce qu'elle laissait entendre dans ses mémoires publiées en 1998. "J'ai de plus en plus peur de mon père. Il le sent. Il le sait. J'ai tellement besoin de ma mère, mais comment faire pour lui parler ? Et que lui dire ? Que je trouve le comportement de mon père bizarre ? Je me tais", écrivait-elle.

Si les mots "inceste" ou "viol" n'ont pas été employés par la chanteuse, dans une interview accordée à Télérama début février 2017, Gérard Depardieu, lui, ose. Abordant les paroles de L'Aigle noir, il parle ouvertement de "la marque de l'inceste". "Lorsqu'elle chante 'dans ma main, il a glissé son cou', on peut très bien imaginer une bite", estime-t-il sans peser ses mots, avant de poursuivre : "L'inceste a glissé sur elle dès qu'elle a commencé à chanter. Elle s'en est échappée." L'acteur assure d'ailleurs n'avoir "jamais ressenti chez elle une douleur d'inceste".

S'ils étaient proches, Gérard Depardieu explique n'avoir "appris son histoire que bien plus tard, lorsqu'elle s'est mise à écrire son livre". Et de poursuivre : "Tant de gens ont subi des agressions sexuelles ; certains ne s'en remettent pas − je pense à Patrick Dewaere − d'autres survivent très bien." Aux yeux de l'acteur, Barbara, avec sa "force de vie formidable", en faisait partie, elle qui "ne se lamentait jamais sur son propre vécu". Preuve en est, "avec Nantes, elle montre qu'elle a pardonné", conclu la star du cinéma.

 
38 commentaires - Barbara : Depardieu n'a "jamais ressenti chez elle une douleur d'inceste"
  • avatar
    breizhonneg -

    Depardieu ; une grosse bouse

  • avatar
    Delapatefeuilletee -

    Comment dire..., quand j'ai appris que Depardieu allait "chanter" Barbara, j'ai été interloqué, j'ai trouvé ça incongru, déplacé même. Barbara et Depardieu, Depardieu et Barbara, non, décidément "ça ne le faisait pas". Le talent n'est pas en cause, Barbara fut une immense auteur-compositeur-interprète dont les chansons et la voix vibrante et douloureuse continuent de nous faire frissonner de tendresse ou de mélancolie. Depardieu est un immense acteur ayant prouvé maintes fois son talent dans des films inoubliables. Non, le problème, si problème il y a, n'est pas là. Le problème est que leur "réunion" est un oxymore, telle "l'obscure clarté qui tombe des étoiles" dans le Cid de Corneille. Je ne peux imaginer Depardieu chanter Barbara, c'est tout. Cette idée m'est insupportable et les quelques propos de l'acteur rapportés dans cet article viennent confirmer cette pensée. Depardieu tout immense qu'il est (qu'il fut serais-je tenté d'écrire) est maintenant un grossier personnage, la caricature de celui qu'il a toujours été, mais dont la jeunesse et le talent naturel avaient éclipsé le voyou sans intérêt qu'il était avant de devenir acteur. La boucle est bouclée, il est redevenu une petite frappe, une petite frappe de 130kg, mais une petite frappe quand même. Il faut nommer les choses par leur nom. Barbara entre les bras informes de cet obèse pisseur d'insultes et agonissant le pays qui l'a fait roi.., non décidément, ça ne le fait pas. Il fut son ami (paraît-il) et ça lui donnerait donc le droit de parler d'elle comme il le fait ? Quel ami est-ce là ? Il fut son ami (paraît-il) et il se permet d'ânonner et de massacrer les diamants immobiles, les vaisseaux engloutis, les larmes amères, les fulgurances hallucinées des chansons de "notre" Dame en Noir ? Je ne lui permets pas. Je ne lui permets pas d'associer la fragile magie de notre fée gracile et douloureuse à la lourdeur vulgaire, à l'insulte provocante, à la bêtise et à l'ignominie de sa personne. Que ce grand acteur s'efface et se fasse oublier et qu'il laisse "son amie" (paraît-il) reposer en paix et en braises dans l'amadou de nos coeurs. Barbara n'a pas besoin d'un tel ami, Barbara n'a pas besoin de lui, nous n'avons pas besoin de lui. Depardieu était peut-être son ami mais nous, nous étions sa plus belle histoire d'amour...

    avatar
    lepetitgaulois -

    bravo......ca fait une éternité que je n'ai pas lu une chose aussi bien écrite et vraie....merci

    avatar
    Quand_- -

    Merci pour elle et pour nous tous qui ressentions cela sans forcément savoir l'exprimer aussi bien que vous l'avez fait.

  • avatar
    RAYOL -

    YATROPDEVENT Je ne peux m'empêcher d'intervenir car c'est trop fort ...... Vous êtes une véritable tête à claques. Vous me donnez des frissons de critiquer cette belle personne pleine de talent qu'était BARBARA ...... Bien élevée, je me retiens pour ne pas employer des mots grossiers a votre égard. C'est vraiment parler dans le vide avec vous. Que peut-on lire comme énormités .......vous distillez tellement d'imbécilités....

  • avatar
    CHAMAT -

    Il n'a aucun talent de chanteur. Quel dommage de saccager de telles chansons!

  • avatar
    yapakarale -

    Sous son costume d'ours Gérard a une sensibilité à fleur de peau.

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]