Ben Stiller raconte son combat contre un cancer de la prostate

Chargement en cours
 Ben Stiller aux Off Broadway Alliance Awards 2016 au Sardi\

Ben Stiller aux Off Broadway Alliance Awards 2016 au Sardi's à New York, le 21 juin 2016.

1/2
© Getty Images, Laura Cavanaugh
A lire aussi

Mélissa Darré

Invité de l'émission de radio "The Howard Stern Show" mardi 4 octobre 2016, Ben Stiller a révélé être en rémission d'un cancer de la prostate. Chanceux dans son malheur, le comédien américain a vu sa maladie détectée deux ans auparavant, à un stade relativement précoce pour lui permettre d'être opéré.

Un dépistage effectué à temps

"Je n'avais rien vu venir. Une fois le diagnostic établi, je ne savais absolument pas ce qu'il allait se passer", avoue Ben Stiller au micro du show d'Howard Stern. Des confessions sans langue de bois faites par le génial interprète de Ted dans "Mary à tout prix", dont on connaissait jusqu'alors plus les bons jeux de mots que les déclarations graves. Revenant avec courage sur cet épisode noir de sa vie, l'acteur de 50 ans explique comment il a été forcé de mettre sa carrière entre parenthèses après l'annonce de son cancer de la prostate : "J'ai eu très peur. Ça stoppe tout dans votre vie. Vous n'avez aucune envie de prendre des enga­­ge­­ments pour des films ou autres sans savoir ce qui vous attend par la suite."

Fort heureusement pour le comédien, sa maladie s'est vue diagnostiquée à temps. Alors que l'examen de prévention s'effectue, le plus souvent, à partir de la cinquantaine, son médecin a préféré lui prescrire dès ses 46 ans. Un test médical baptisé Prostate Specific Antigen (PSA) qui lui a, sans aucun doute, sauvé la vie. "Si je n'avais pas fait ce test (...) je n'aurais pas su que j'étais malade. Aujourd'hui je ne saurais toujours pas", insiste Ben Stiller, dont les confidences ont vocation à sensibiliser les hommes sur ce sujet, parfois tabou. Une manière également de relancer le débat autour de l'âge du dépistage.

Un soutien de taille

Si aujourd'hui, Ben Stiller emprunte le chemin de la rémission suite à une opération effectuée avec succès, le comédien avoue avoir pu compter sur des soutiens de taille durant cette épreuve. Et ce, notamment dans la personne de Robert De Niro, avec qui il a partagé l'affiche de "Mon beau-père et moi" en 2000. "La première chose que j'ai faite est de fouiller sur Inter­net. C'est là que j'ai vu que Robert De Niro avait lui aussi été diagnostiqué. Je l'ai aussi­tôt appelé", raconte le héros de "Zoolander".

Bien qu'il soit guéri depuis deux ans, Ben Stiller n'en demeure pas moins vigilant. "Je fais le test tous les six mois pour m'as­su­rer que je suis clean", précise-t-il. Côté vie privée, l'acteur ne cache pas avoir craint pour sa virilité, et plus précisément sa vie sexuelle. Heureusement, grâce à la compréhension et la douceur de sa femme Christine Taylor, avec qui il est marié depuis plus de quinze ans, les choses ont repris leur cours : "Ça prend du temps pour revenir. (...) L'orgasme est différent mais toujours agréable". De quoi encourager les hommes à se faire dépister dès le plus jeune âge !

 
1 commentaire - Ben Stiller raconte son combat contre un cancer de la prostate
  • arletty -

    Comme tout le monde touché par cette maladie qui depuis 40 ans continue de tuer. A quand des préventifs ; à quand la guérison avec tous les dons aux associations et à l' arc.

  • [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]