Brahim Zaibat condamné pour son selfie avec Jean-Marie Le Pen

Chargement en cours
 Brahim Zaibat assiste a la soirée de lancement du site kellyvedovelli.com au Bridge Club à Paris, en janvier 2016.

Brahim Zaibat assiste a la soirée de lancement du site kellyvedovelli.com au Bridge Club à Paris, en janvier 2016.

1/2
© Abaca, Aurore Maréchal
A lire aussi

Fabien Gallet

Il y a deux ans, au cours d'un vol Paris-Nice, Brahim Zaibat avait la surprise de découvrir que le voyageur installé devant lui n'était autre que l'ancien président du Front National. Ni une, ni deux, l'ancien petit ami de Madonna profitait de la sieste de Jean-Marie Le Pen pour immortaliser la scène avec un selfie. Le 12 décembre 2015, il choisissait de publier la photo sur les réseaux sociaux. Aujourd'hui, le danseur en paye les frais.

"Mettez les KO demain en allant tous voter. Pour préserver notre France fraternelle !!! #jadoreça". Telle était la légende du selfie posté par Brahim Zaibat sur Twitter, le 12 décembre 2015, à la veille du second tour des élections régionales. Une photo sur laquelle on pouvait le voir à bord d'un avion, sourire aux lèvres, posant derrière Jean-Marie Le Pen, endormi. Mais la photographie, prise à l'insu de l'homme politique, ainsi que son commentaire, n'ont pas été au goût du père de Marine Le Pen. Ce dernier avait en effet saisi la justice pour atteinte à la vie privée et au droit à l'image. Il demandait alors que le danseur de 29 ans retire le cliché et s'acquitte d'une somme de 50 000 euros en dédommagement.

Mercredi 10 février 2015, le tribunal de grande instance de Paris a finalement rendu son verdict. Brahim Zaibat est bien en tort mais n'aura pas à régler une telle somme. Et pour cause, d'après le tribunal, dont le site 20 Minutes retranscrit les propos, "s'il présente un caractère humoristique et a été utilisé par le demandeur pour faire passer un message politique"(...) "ce cliché n'en constitue pas moins une atteinte au droit exclusif dont M. Le Pen dispose sur son image". Par ailleurs, la juge a tenu à préciser que le selfie avait été "réalisé et diffusé sans son autorisation".

Heureusement pour le jeune homme, le tribunal considère que ce cliché, bien qu'il ait été capturé "dans un moment d'intimité", ne se révèle "ni dégradant ni malveillant". De ce fait, la condamnation reste minimale. Brahim Zaibat devra ainsi supprimer sa publication avant la fin de la semaine et reverser un euro symbolique à l'ancien leader du FN. S'il ne s'exécute pas, il risque de voir la somme grimper à 1 000 euros par jour de retard. Il devra également verser 3 000 euros à Jean-Marie Le Pen, pour les frais de justice.

Malgré cette condamnation plutôt faible, Brahim Zaibat a décidé de faire appel, comme l'a fait savoir son avocat Me Vincent Tolédano, à l'AFP : "Les personnes publiques doivent supporter le regard critique des citoyens", a déclaré ce dernier.

 
6 commentaires - Brahim Zaibat condamné pour son selfie avec Jean-Marie Le Pen
  • avatar
    Txomin -

    JM L, sans la gégêne, manque vraiment d'humour!

  • avatar
    mp46 -

    ( atteinte à la vie privée et au droit à l'image )
    Comparé à ce qui se pratique habituellement dans ce cas, les magistrats ont été extrèmement cléments.
    Sans doute en fonction de leur ressentiment envers chacun des protagonistes !

  • avatar
    revanarky -

    il est interdit de photographier les animaux sans une autorisation de l'animal

    avatar
    Jimmy2 -

    et pourtant on vois l'umps tous les jours remarquez c'est leurs derniers mandats 2200milliards d'euros de dette, de la politique comme ça moi aussi je sais la faire

    avatar
    longimanus -

    la racaille manie l'appareil photo avec hypocrisie et lachete comme ses semblables!

  • avatar
    husky -

    que faire quand on est un illustre inconnu..(sauf auprès d'une génération qui se laisse bercer( où berner) par les médias)??????

    sauter sur la seule opportunité qui lui est donné d'apparaitre avec un personnage public......

  • avatar
    chico38 -

    en fait, ce qui a emmerdé les lepen c'est plus la légende du selfie, plus que la photo en elle même ! en plus venant d'un bronzé, la pilule a dû être assez difficile a avaler ! MDR ! sont cons ces politiciens !

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]