Brigitte Bardot : "J'ai été prisonnière de moi-même toute ma vie"

Chargement en cours
 Photo d'archive de Brigitte Bardot datant de 2004.

Photo d'archive de Brigitte Bardot datant de 2004.

1/2
© BestImage, JLPPA
A lire aussi

Hélène Garçon

Dans une interview au Figaro, Brigitte Bardot est revenue sur le poids que la célébrité a eu sur elle durant toute sa carrière et a dévoilé comment le succès l'a détournée du chemin de vie dessiné par ses parents.

Au cinéma dans "Et Dieu... créa la femme" où elle bousculait tous les tabous, ou aujourd'hui par ses nombreux coups de gueule destinés à faire avancer la cause animale, l'actrice de 82 ans n'a jamais cherché à faire bonne figure, préférant agir en fonction de ses convictions plutôt qu'en fonction de celles des autres. Ses propos parfois provocants, l'actrice les a rassemblés dans son livre "Brigitte, Bardot, répliques et piques", paru en février 2017. À cette occasion, Le Figaro s'est entretenu avec la comédienne, qui a confié en quoi la notoriété avait été pour elle un fardeau. "J'ai été prisonnière de moi-même toute ma vie", explique-t-elle avant de poursuivre : "Prisonnière de mon physique, de mon image, de moi. Je n'ai jamais pu vivre normalement."

"J'ai une structure très forte"

À quoi aurait donc ressemblé la vie de Brigitte Bardot si celle-ci avait suivi le destin tracé par ses parents, bourgeois du XVIe arrondissement de Paris ?

Si personne ne peut aujourd'hui le savoir, l'actrice a tout de même sa petite idée. "J'aurais dû me marier avec un type qui habite Neuilly et possède plein d'usines !", ironise-t-elle, avant d'ajouter : "C'était dans l'esprit de mes parents. Cela dit, je suis extrêmement bien élevée, et ce côté un peu n'importe quoi, les coups de gueule que je peux pousser, c'est parce qu'au fond de moi, j'ai une structure très forte."

 
20 commentaires - Brigitte Bardot : "J'ai été prisonnière de moi-même toute ma vie"
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]