Brigitte Macron enceinte : la Une de Charlie Hebdo qui ne passe pas

Brigitte Macron enceinte : la Une de Charlie Hebdo qui ne passe pas

Emmanuel Macron et sa femme Brigitte Trogneux à l'Élysée à Paris, le 10 mars 2016.

A lire aussi

Fabien Gallet

En Une de son numéro du mercredi 10 mai 2017, Charlie Hebdo offre une caricature de la nouvelle première dame de France, Brigitte Macron, enceinte. Une couverture qui a soulevé l'indignation générale, notamment sur les réseaux sociaux.

Cette semaine, le successeur de François Hollande et son épouse s'illustrent en Une de Charlie Hebdo. "ll va faire des miracles", titre l'hebdomadaire en légende d'une caricature représentant le fondateur d'En Marche !, la main sur le ventre rebondi de Brigitte Macron, très enceinte. Un dessin ironisant sur la différence d'âge des deux futurs locataires de l'Élysée (24 ans les séparent) qui a provoqué un véritable tollé.

Entre sexisme et misogynie

Depuis mercredi 10 mai, le journal satirique est effectivement accusé de toute part sur la toile, les internautes dénonçant cette caricature signée Riss. "Sexiste et basse du front", s'indigne l'un d'entre eux sur Twitter tandis qu'un autre dénonce : "Liberté de la presse se conjugue avec mauvais goût et mysoginie (sic) chez Charlie Hebdo cette semaine. Pitoyable." "On va y avoir encore droit pendant 5 ans ?", s'est également demandé une internaute évoquant la différence d'âge entre Brigitte (64 ans) et Emmanuel Macron (39 ans).

L'épouse du président de la République élu le 7 mai 2017 peut donc compter sur certains soutiens. Madonna, par exemple, a défendu le courage du couple sur Instagram. De même, une pétition baptisée "Stop aux stéréotypes sexistes contre Brigitte Macron !" a été lancée sur le site Change.org pour dénoncer les railleries de Charlie Hebdo, mais également de Nicolas Canteloup, Laurent Ruquier et Éric Zemmour.

 
166 commentaires - Brigitte Macron enceinte : la Une de Charlie Hebdo qui ne passe pas
  • pipolo -

    "qui trop embrasse mal étreint" méditez

  • Robles -

    on parle moins du "coming out "

  • souly -

    messieurs les journalistes, il faut savoir ne pas aller trop loin. Sans faire de l'autocensure il y a des limites - attaquer les personnes n'est pas malin et malsain un peu plus de respect SVP - J'étais avec vous après les caricatures et les attentats mais là vous exagérez - si vous continuez vous perdrez des lecteurs - je vous précise que je ne suis pas du tout "macroniste" - à bon entendeur, salut

  • nadette02 -

    C'est une honte de dire des choses pareil ils n'on rien d'autres a faire ses journaliste que de calomnier même si on n'est pas pour macron arrêter penser plutôt si on disais les même chose sur vos parents ou famille.

  • realistelegras -

    il est vrai que le trop macron cela commençait à nous gonfler.
    une façon pour charlie de remettre les pendules à l'heure.
    c'est comme les gens du show biz qui profite de tout ( la pub, la gloire, les compte off shore) et qui portent plainte pour leur vie privé

  • [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]