Britney Spears : sa mère lui a implanté une puce pour veiller sur elle

Chargement en cours
 Britney Spears assiste aux Billboard Music Awards à Las Vegas, le 17 mai 2015.

Britney Spears assiste aux Billboard Music Awards à Las Vegas, le 17 mai 2015.

1/2
© Getty Images, Axelle/Bauer-Griffin
A lire aussi

Fabien Gallet

Voilà quelques années que Britney Spears remonte la pente après ses frasques en tout genre. La chanteuse de 34 ans s'apprête même à revenir avec un nouvel album. Dans son dernier numéro paru vendredi 1er avril 2016, le magazine Society s'est interrogé sur ce come-back réussi. L'occasion d'apprendre notamment que l'interprète de Baby One More Time était suivie par sa mère par le biais... d'une puce électronique !

Pour mener à bien son enquête sur la pop star aux quelques 30 millions de disques vendus, le magazine a eu la bonne idée d'interviewer son oncle, Will Spears. Ce dernier est donc revenu sur la dépression nerveuse qu'a traversée sa nièce dès 2006. À cette période, Britney est très affectée par sa rupture avec son mari, Kevin Federline, le père de ses deux enfants. "C'est lui qui a fait prendre à Britney toutes sortes de drogues. Beaucoup de meth. C'était 20 heures par jour", révèle l'oncle de la blonde sexy qui accumule alors les faux-pas : elle se drogue, se rase la tête en février 2007, et relègue sa carrière au second plan.

Véritable "dure à cuire" selon les dires de son oncle, la chanteuse a bénéficié du soutien de ses parents. Si son père, James, n'a "pas toujours été présent", ce dernier a joué un rôle essentiel. "Le jour où il a compris qu'il se passait quelque chose de grave, c'est quand sa fille n'est pas revenue à Kent­wood pour Thanks­gi­ving, explique Will Spears. Là, il a pris les choses en main et on est allés s'ins­tal­ler dans la maison de Brit­ney, à Los Angeles. Une fois sur place, il a commencé par virer une bonne partie de son équipe", ajoute-t-il.

De son côté, la mère de la star n'a pas chômé non plus ! Pour veiller au mieux sur sa fille, plongée dans la spirale infernale de la dépression, Lynne Spears à trouvé une solution radicale. "C'est à ce moment que Lynne a installé une puce GPS dans l'épaule gauche de Brit­ney et de sa soeur", révèle l'oncle de la star. Un bon moyen de laisser du temps à Britney pour regagner la confiance de ses parents. Près de dix ans après ces frasques, cela semble désormais chose faite.

 
56 commentaires - Britney Spears : sa mère lui a implanté une puce pour veiller sur elle
  • [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]