Carla Bruni-Sarkozy : "Je suis une bâtarde"

Chargement en cours
 Carla Bruni-Sarkozy assiste à la remise des prix aux lauréats des Défis Scolaires de la Maud Fontenoy Fondation à Paris, le 22 juin 2016.

Carla Bruni-Sarkozy assiste à la remise des prix aux lauréats des Défis Scolaires de la Maud Fontenoy Fondation à Paris, le 22 juin 2016.

1/2
© Abaca, Aurore Maréchal
A lire aussi

Fabien Gallet

Elle s'apprête à revenir avec un nouvel album. Mais pour l'heure, c'est dans les pages du magazine ELLE, en kiosque vendredi 1er juillet 2016, que l'ex-Première dame laisse parler son coeur. Carla Bruni-Sarkozy y évoque sans filtre sa vie privée, entre sa perception de l'amour, son couple, ses enfants et son quotidien.

Depuis que son mari, Nicolas Sarkozy, a quitté l'Elysée en mai 2012, Carla Bruni a bien plus de temps pour se consacrer à la musique ou à sa famille. Une chance pour celle qui explique aimer "la douceur des fins de journée". Mais comme bon nombre de mamans, lorsque l'heure vient de s'atteler aux devoirs des enfants (Aurélien a 14 ans et Giulia, 4 ans), c'est une toute autre histoire. "Là, je peux perdre mes nerfs. Il est clair que je ne peux pas les aider. Je ne sais pas faire une division ou une simple multiplication, je n'ai jamais su, je crois...", précise-t-elle en toute honnêteté, avant d'ajouter : "Avec mon fils aîné, je regardais en douce sur mon téléphone !".

Si le calcul n'est a priori pas son fort, en amour, l'ex-Première dame semble plus à l'aise. Carla Bruni paraît douce, pourtant, lorsqu'il s'agit d'infidélité, c'est une autre femme que l'on découvre. "Si j'apprenais que mon mari me trompe, je le prendrais très mal, vraiment très mal, c'est certain. Je pourrais en arriver à commettre des actes extrêmes comme de lui couper la gorge ou les oreilles pendant son sommeil par exemple...". Nicolas Sarkozy est donc prévenu ! "Plus sérieusement, je crois qu'il faut éviter d'être infidèle si l'on peut, c'est trop dangereux. C'est l'un des chemins vers la séparation, ajoute l'interprète de Quelqu'un m'a dit. Et puis, la fidélité, c'est une condition sine qua non du mariage, il me semble". Selon elle, mieux vaut donc bien réfléchir avant de s'engager : "Pourquoi se tromper, mentir, alors qu'aujourd'hui on a la possibilité de choisir sa vie, de se marier ou pas, de faire des enfants ou pas". Un raisonnement qui semble suffire à celle qui estime ne pas avoir "un tempérament jaloux" et qui n'a "jamais fouillé les poches" de son mari.

Mais de toute manière, à en croire ses mots, leur couple baigne dans le bonheur. "Avec mon mari, j'ai découvert quelque chose que je ne pensais jamais vivre, un coup de foudre comme dans les romans d'amour. Et je suis devenue... la femme d'un couple classique, comme je pensais que je ne le deviendrais jamais !". Ce qui renforce l'union de Nicolas et Carla Bruni-Sarkozy ? Leurs origines ! "Je suis une bâtarde et j'aime bien les bâtards, d'ailleurs. Mon mari aussi est un genre de sang-mêlé, il ne ressemble en rien à ces élites comme on dit, il ne fait pas partie de l'establishment, et j'adore ça !" conclut-elle.

 
11 commentaires - Carla Bruni-Sarkozy : "Je suis une bâtarde"
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]