Caroline de Monaco : "J'ai l'impression qu'on me détestait"

Chargement en cours
 Caroline de Monaco apparaît au balcon du Palais Princier lors de la Fête Nationale, le 19 novembre 2016.

Caroline de Monaco apparaît au balcon du Palais Princier lors de la Fête Nationale, le 19 novembre 2016.

1/2
© Abaca, Robin Utrecht
A lire aussi

Fabien Gallet

À 59 ans, Caroline de Monaco est en phase avec elle-même. La princesse n'oublie pourtant rien de la difficulté de vivre continuellement sous les projecteurs, au sein d'une des familles les plus célèbres du monde. Des blessures qu'elle évoque sans fard dans les pages du magazine Vogue.

Relativement discrète dans les médias, Caro­line de Monaco a pourtant accepté de se livrer à Vogue Paris, en kiosque mercredi 7 décembre 2016. Un moyen d'honorer l'invitation de Karl Lagerfeld, rédacteur en chef du magazine, pour cette fin d'année qu'elle considère "comme un membre de la famille (...) absolument central" dans sa vie. L'occasion également d'en dire plus sur la place qu'elle occupe au sein du clan Grimaldi et son statut de princesse qui l'a longtemps desservie. C'est d'ailleurs pour se préserver du feu des projecteurs que cette dernière privilégie aujourd'hui une certaine pudeur. "Qu'est-ce que vous voulez que je vous dise, il y a beaucoup de gens qui parlent trop, qui piaillent, alors c'est peut-être pas mal que d'autres gardent le silence, non ?", a-t-elle lancé à juste titre avec une pointe de dérision.

"Si on me déteste autant, qu'on me fiche la paix"

La soeur aînée du Prince Albert II n'a effectivement pas bien vécu son enfance de star malgré elle. "Nous, les enfants, on faisait un peu partie de la panoplie, des accessoires, et au bout d'un moment ça vous dépasse et la machine s'emballe", a regretté Caroline de Monaco qui, très vite devenue une source de fascination, a considérablement souffert de son statut. "À l'époque, c'était plutôt dénigrant et pas très aimable", a-t-elle estimé.

Plus les années ont passé, plus la jeune femme a eu du mal à gérer cette popularité. "De l'âge de 14 ans à l'âge de 30 ans et plus, j'ai plutôt l'impression qu'on me détestait. Et je me disais : 'Mais si on me déteste autant, qu'on me fiche la paix. Et si c'est toujours pour dire des choses désagréables, horribles ou méchantes, qu'on me laisse tranquille. Je n'ai rien demandé à personne !'" a-t-elle précisé. Et de poursuivre : "Je pouvais être assez agressive. Mais ce sont de vagues souvenirs. Il ne faut pas s'attarder sur ce genre de choses."

Fort heureusement, les choses se sont progressivement arrangées. Désormais, la princesse de Hanovre profite d'une "paix royale". "Enfin, de temps en temps, on me signale des trucs, mais bon. La règle, c'est de ne jamais lire un journal où il est question de vous. Car même si on est armée, ce n'est jamais drôle", a-t-elle conclu.

 
79 commentaires - Caroline de Monaco : "J'ai l'impression qu'on me détestait"
  • [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]