Catherine Deneuve dénonce #balancetonporc et son "déferlement ignoble"

Catherine Deneuve dénonce #balancetonporc et son "déferlement ignoble"

Catherine Deneuve au dîner "Jaeger-LeCoultre" lors du 74e Festival international du film de Venise, le 5 septembre 2017.

A lire aussi

Marine de Guilhermier

Alors que l'affaire Weinstein continue de défrayer la chronique, l'actrice des "Demoiselles de Rochefort" a été interrogée sur ce scandale sexuel de grande ampleur et ses répercussions sur les réseaux sociaux.

Mercredi 18 octobre 2017, Le HuffPost a profité de son interview avec Catherine Deneuve pour la promotion de "Tout nous sépare" (en salle le 8 novembre), pour lui demander une réaction sur les récentes révélations concernant le producteur américain Harvey Weinstein, accusé par des dizaines de femmes d'agression sexuelle. Mais la grande comédienne a préféré se taire, ne souhaitant pas évoquer l'affaire, ni même parler du harcèlement sexuel en général dans le milieu du cinéma.

En revanche, elle a bien voulu commenter le hashtag qui a découlé de l'affaire, invitant les victimes d'agression sexuelle à briser le silence. Et selon Catherine Deneuve, "le déferlement qu'il y a en ce moment avec #balancetonporc" est "ignoble pour les femmes qui n'ont que ça" pour témoigner. "Je trouve ça terrible. Est-ce que c'est intéressant d'en parler comme ça ? Est-ce que ça soulage ? Est-ce que ça apporte quelque chose ? Est-ce que ça va régler le problème d'une certaine façon ?", précise-t-elle.

Droite dans ses bottes

Un peu plus tard, sur BFMTV, l'actrice a réitéré ses doutes sur le hashtag, reprenant les mots de "déferlement ignoble". Et a à nouveau assuré ne pas vouloir donner son avis sur le scandale : "Je ne vais pas porter un jugement moral, tout le monde est contre évidemment. Je ne vois pas ce que je peux apporter de nouveau et je n'ai pas envie d'ajouter ma parole à celle des autres."

 
44 commentaires - Catherine Deneuve dénonce #balancetonporc et son "déferlement ignoble"
  • avatar
    hippos -

    Catherine Deneuve a raison.

  • avatar
    licorneo -

    Bravo Mme DENEUVE de rester en dehors de ce vaste déballage pourri

  • avatar
    piano -

    j'espère que ce ne sera pas comme cela a été, que des femmes fragiles ne vont pas se découvrir "un harcèlement" parce leur vie manque d'intérêt et pour avoir quelque chose à dire comme cela a été pour les profs et aussi pour les pères de familles démission, destitution , emprisonnement, et malheureusement suicide....pourquoi certaines femmes qui ne sont ni moche ni conne se font respecter ? peut être parce qu'elle ne se promènent pas ( tout en étant très mode)avec robes et jupes au ras du slip quand il y en a un (string) laissant à découvert jambes, cuisses avec odeur l'été et pour le haut des vêtements transparents et très, très plongeants qui attisent le désir et c'est peut être le but - alors il ne faut pas se plaindre - un peu de dignité ça veut dire quelque chose??? pour certains ça peut vouloir dire "servez-vous ".....

  • avatar
    rachmaninov -

    Le mot "dénonce" déjà a quelque chose de choquant ! et s'il suffit de dénoncer pour que le problème soit réglé pourquoi les femmes ne l'ont elles pas fait avant et surtout suffit il de dénoncer pour que la personne dénoncée soit coupable ?? alors pourquoi attendre maintenant ! de toute façon une dénonciation ne signifie pas culpabilité ! donc cela ne sert à rien il faut des PREUVES !!

  • avatar
    jeanlouis38 -

    Ne pas confondre harcelement avec grivoiserie... Je suis grivois lorsque je vois les volleyeuses d e Cannes quasiment nues et que dire des handballeuses sur les plages. Ayant eu quelques pouvoirs ,je dénonce le harcélement féminin pour obtenir quelques avantages !! La bôite à pandore est ouverte que chacune se dévoile jouant les innocentes.

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]