Cécile de Ménibus : prête à tout quitter pour "Le Grand Journal"

Cécile de Ménibus : prête à tout quitter pour "Le Grand Journal"

Cécile de Ménibus.

A lire aussi

Roxane Centola

Le 07 septembre prochain, Le Grand Journal fera son grand retour sur Canal+. Au programme, une émission complètement repensée et l'animatrice Maïtena Biraben aux commandes. Autre crinière blonde du PAF, la chroniqueuse Cécile de Ménibus s'est confiée à Non Stop People, s'épanchant sur son envie de participer à l'émission, faisant par la même occasion l'éloge d'Antoine de Caunes, ancien présentateur du talk-show.

Visiblement très fan du programme, Cécile de Ménibus explique : "J'aimais beaucoup Antoine de Caunes. Je trouvais qu'il était mal entouré et c'est toujours le problème de certains animateurs : être mal entourés et ne pas avoir des gens qui les servent, plutôt que d'avoir des gens qui tirent la couverture à soi, de servir l'animateur, qui est l'animateur principal". Elle poursuit, expliquant que l'émission n'était pas toujours fluide, Antoine de Caunes ayant parfois du mal à trouver le soutien de ses chroniqueurs : "Le regard d'Antoine qui cherchait de l'aide alors qu'il n'y avait personne... Ça, c'était un vrai problème", explique-t-elle.

Et pour cause, Cécile de Ménibus a l'habitude d'être le numéro 2 des présentateurs confirmés, comme Cauet ou Jean-Marc Morandini. D'ailleurs, elle aurait adoré rejoindre l'équipe d'Antoine de Caunes : "J'aurais adoré et j'avais envoyé un texto à Antoine de Caunes. J'ai toujours travaillé pour servir l'animateur : j'ai travaillé pour servir Jean-Marc Morandini, j'ai travaillé pour servir Cauet. Mon rôle était d'être numéro 2 et de ne pas franchir le pas du numéro 1. J'avais dit à Antoine : 'Vous voulez des gens populaires ?'. Parce qu'à force de se regarder entre bobos, de gens pas connus, c'est compliqué...".

L'animatrice, qui s'apprête à faire sa rentrée sur la chaîne Gulli pour présenter la seconde saison d'Intervilles, est toutefois prête à tout quitter pour rejoindre le programme de Canal+ : "J'aurais adoré travailler avec ce garçon et le servir parce que je trouve qu'il a un talent incommensurable et qu'il a été extrêmement mal exploité (...) Aujourd'hui, je serais capable de tout quitter pour travailler au Grand Journal", conclut-elle.

 
4 commentaires - Cécile de Ménibus : prête à tout quitter pour "Le Grand Journal"
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]