Ces stars qui se mobilisent contre l'endométriose

Chargement en cours
 Julie Gayet participe à l\

Julie Gayet participe à l'événement My French Film Festival.com à Paris, le 17 janvier 2016.

1/3
© Abaca, Aurore Maréchal
A lire aussi

Fabien Gallet

Il y a quelques jours, se tenait la 12e édition de la semaine européenne de prévention et d'information sur l'endométriose, une pathologie qui reste encore un sujet tabou. Pourtant, elle touche plus de 180 millions de femmes dans le monde soit 1 femme sur 10, en âge de donner la vie. Cette maladie gynécologique constitue par ailleurs l'une des premières causes d'infertilité et engendre des douleurs importantes. Afin de mobiliser l'opinion publique, de nombreuses personnalités médiatiques ont levé le voile sur leur propre rapport à la maladie en livrant de poignants témoignages.

Julie Gayet : "Il faut briser ce tabou"

La comédienne de 43 ans compte bien profiter de sa notoriété pour mettre en lumière son combat contre l'endométriose. Dès 2015, elle participe à une compagne lancée par la gynécologue Chrysoula Zacharopoulou. En février dernier, dans les pages du magazine ELLE qui proposait un long dossier sur le sujet, Julie Gayet confiait ainsi : "Lorsque la Dre Zacharopoulou m'a contactée, je n'avais jamais entendu parler de l'endométriose. Comment pouvais-je, à 43 ans, et m'intéressant à la santé des femmes, ignorer jusqu'à ce nom : 'endométriose' ?, s'interrogeait-elle. Il est incroyable qu'une maladie qui touche plus d'une femme sur dix soit aussi méconnue", jugeait-elle, convaincue qu'il "faut briser ce tabou". "Quand Hillary Clinton, Susan Sarandon ou Lena Dunham ont témoigné sur leur endométriose, cela a modifié le regard sur la maladie aux États-Unis. Changeons-le aussi en France !", déclarait celle qui compte sur l'appui des ministères de la Santé et des Droits des femmes pour mobiliser l'opinion publique.

Laetitia Milot

Qui de mieux que Laetitia Milot pour parler de cette maladie ? La star de la série Plus belle la vie sur France 3, a pris l'habitude de se confier sur sa pathologie, partagée avec "3 à 6 millions de femmes" en France, comme elle le précisait au magazine Télé Poche avant d'ajouter : "Beaucoup ne savent pas qu'elles sont atteintes. Il y a de plus en plus de cas et on ne sait pas pourquoi. Est-ce à cause de la pollution ? De la nourriture ? De la pilule ? Je veux expliquer cette maladie au quotidien. Et l'impact qu'elle a sur les couples".

Déjà en 2014, dans les colonnes de Télé Star, elle s'exprimait sur ce mal qui la ronge : "La maladie est là. Je n'ai pas honte d'en parler, j'ai envie de sensibiliser le public à cette maladie à travers EndoFrance, une association de lutte contre l'endométriose, révélait-elle. Cette maladie provoque des souffrances terribles. Il m'est arrivé d'être pliée en deux de douleur durant des tournages. Mais on apprend à vivre avec". Bientôt, c'est dans un nouveau livre, son troisième, que la comédienne de 35 ans, qui ne désespère pourtant pas d'être mère un jour, racontera son combat contre la maladie. Le 14 avril prochain elle sortira en effet son autobiographie, C'est pour quand le bébé ?, aux éditions Michel Lafon. Un moyen d'éveiller les consciences.

Whoopi Goldberg

Depuis plusieurs années, Whoopi Goldberg s'efforce de sensibiliser la population au sujet de l'endométriose. Il faut dire que la star de Sister Act, regrette que certaines femmes ignorent encore cette maladie. "Je n'ai jamais envisagé qu'il était possible que les femmes n'en soient pas informées, confiait-elle en 2009 au cours du bal de charité organisé par l'Endometriosis Foundation of America. Il faut qu'on se débarrasse de la honte qui est associée à l'endométriose. Peu importe que vous soyez une femme ou un homme. C'est une pathologie méconnue, et les gens doivent savoir qu'elle existe. C'est aussi simple que ça. Rien de bien sorcier là-dedans !", concédait la comédienne de 60 ans toujours engagée dans ce combat.

Lena Dunham

L'actrice connue pour avoir créé la série Girls fait partie des femmes touchées par l'endométriose. Encore récemment, au début du mois de mars 2016, Lena Dunham était d'ailleurs contrainte de se faire hospitaliser après la rupture d'un kyste ovarien provoqué par la maladie. "Je traverse une période difficile et (malgré mes merveilleux médecins) mon corps me fait savoir, en termes non équivoques, qu'il est temps de me reposer. Voilà une chose difficile à faire, mais je vais essayer, parce que tout ce que je veux c'est que la saison 6 de Girls soit la meilleure", écrivait la star américaine sur son compte Instagram.

Loin de cacher sa pathologie, cette dernière n'a pas hésité à en dévoiler certains détails dans son autobiographie, Not That Kind of Girl : antiguide à l'usage des filles d'aujourd'hui, parue en 2014, afin de mobiliser ses fans et les prévenir des dangers de cette maladie. "C'est comme si on m'avait versé un mélange de vinaigre de bicarbonate de soude dans le ventre. Ça bouillonne, ça pétille et ça se répand partout", témoignait-elle, preuve que l'endométriose peut provoquer des douleurs insupportables.

 
1 commentaire - Ces stars qui se mobilisent contre l'endométriose
  • Ulaf -

    J'imagine que celles qui en souffrent le savent. Pourquoi chercher à créer une médiatisation de cette maladie ?
    Le sida si on n'en parle pas, plus de gens vont l'attraper et le transmettre. Mais ici, je ne comprends pas bien.

  • [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]