Christophe Dechavanne : son père est mort d'alcoolisme

Chargement en cours
 Christophe Dechavanne lors de la première de  The Revenant , au Grand Rex à Paris, le 18 janvier 2016.

Christophe Dechavanne lors de la première de The Revenant, au Grand Rex à Paris, le 18 janvier 2016.

1/2
© Abaca, Wyters Alban
A lire aussi

Hélène Garçon

Thierry Ardisson recevait samedi 14 mai 2016 sur le plateau de son émission Salut les Terriens, l'humoriste Nawell Madani, l'ancien ministre des affaires étrangères Hubert Védrine, ainsi que l'ex-chef d'entreprise, Laurence Cottet, venue présenter son livre Non ! J'ai arrêté, dans lequel elle évoque son passé d'alcoolique et pointe du doigt ce fléau, devenu un phénomène de société, en tentant d'apporter des solutions pour vaincre la dépendance. Un témoignage auquel n'a pas manqué de réagir Christophe Dechavanne, également invité sur le plateau pour la promotion de la tournée Âge Tendre (La tournée des idoles) dont il est le producteur. "L'alcoolisme est une véritable maladie, a-t-il ainsi rebondi à la suite des propos de Laurence Cottet. C'est pour ça qu'il ne faut pas se moquer des gens". Visiblement très concerné par le problème, l'animateur a continué en révélant avoir été lui-même confronté à cette "maladie". "Moi, j'ai été touché par quelqu'un de très très proche qui est mort très jeune : mon père, qui est mort de l'alcoolisme à 54 balais. Il est mort de ça, donc je connais très bien", a livré l'animateur qui s'est exprimé pour la première fois sur le sujet.

Après cette révélation coup de poing, Christophe Dechavanne a tenu à soutenir la démarche de Laurence Cottet qui, au travers de ce livre poignant, tend la main aux personnes victimes de l'alcoolisme en leur indiquant où puiser les ressources pour arrêter. "Je vous trouve magnifique d'en parler aussi librement, s'est ainsi adressé Christophe Dechavanne à l'auteure. Normalement, les alcooliques sont dans le déni le plus total, et c'est très bien d'avoir un témoignage comme le vôtre" a-t-il ajouté avant de mettre en garde le public contre ce phénomène de mode chez les adolescents appelé binge drinking : un terme anglo-saxon qui désigne le fait de boire une grande quantité d'alcool en très peu de temps. "Aujourd'hui les jeunes boivent très vite, beaucoup, et de manière incroyablement forte !", a regretté l'animateur, papa.

 
13 commentaires - Christophe Dechavanne : son père est mort d'alcoolisme
  • avatar
    FERYO -

    je vais pleurer pour lui il est pas le seul à souffrir le pauvre ,????

  • avatar
    gretel01 -

    A lire vos commentaires, y'a du boulot !

  • avatar
    gretel01 -

    Quand les humoristes arrêteront de faire rire avec l'alcoolisme, un grand pas aura été franchi déjà. A ceux qui rient en écoutant une personne ivre, franchement ce n'est pas un spectacle.

  • avatar
    ATICOM -

    dénigrer son père en public, ça dénote un esprit étroit et un manque d'intelligence notoire.
    pas surprenant de la part de ce personnage sans intérêt.
    a oublier !

  • avatar
    OMCA4355 -

    Il faut que Dechavanne arrete de s'occuper de la tournée "des catacombes" avec Le Normand,De Sousa et d'autres au bord du père Lachaise pour qu'il s'occupe des personnes en souffrances avec l'alcool , voir avec Renaud qui a une bonne expérience

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]