Cinq gaffes de cérémonies gênantes mais hilarantes

Cinq gaffes de cérémonies gênantes mais hilarantes

Cécile de France

A lire aussi

Fabien Gallet

A chaque grande cérémonie son irrémédiable gaffe. Entre les erreurs de nom lors d'une remise de prix, des paroles insensées ou un comportement des plus déplacés, certaines bourdes ne passent pas inaperçues, pour le plus grand plaisir du public. Et c'est encore mieux quand les caméras immortalisent ces moments d'anthologie qui viennent agrémenter les bêtisiers de fin d'année. Dernier en date et pas des moindres, l'exceptionnel couac auquel on a pu assister dimanche 20 décembre lors de la cérémonie de Miss Univers 2015. Le présentateur Steve Harvey avait désigné la mauvaise candidate au moment véridique. Quelques minutes après son sacre, cette dernière a du rendre sa couronne lorsque le présentateur s'est rendu compte de sa boulette.

Retour sur les gaffes mémorables de cérémonies, aussi gênantes qu'hilarantes.

Vanessa Paradis aux César 1991

C'est probablement l'une des bourde les plus emblématiques des César. En 1991, Vanessa Paradis n'a que 19 ans mais elle est invitée à remettre le prix du meilleur jeune espoir féminin de l'année. Après que Richard Bohringer ait cité les quatre actrices en lice, c'est tremblante et visiblement tétanisée que la jeune chanteuse ouvre l'enveloppe contenant le nom de la gagnante. Elle lance alors : "Le César est attribué à Judith Godrèche dans... Merde pardon ! Oh, je suis désolée, c'est Judith Henry, dans La Discrète !" Après sa gaffe, autant dire que Vanessa Paradis ne sait plus où se mettre !

François Feldman au Téléthon 1996

C'était l'erreur à ne pas commettre. Au cours de l'édition du Téléthon 1996, François Feldman était invité sur le plateau de l'émission diffusée sur France 2 afin d'y interpréter plusieurs de ses tubes sous forme de medley. Mais le chanteur a visiblement totalement oublié qu'il chantait devant des enfants malades, qui pour certains évoluent exclusivement en fauteuils roulants. Sur le point d'entamer son titre phare, Joue pas, ce dernier lance la phrase de trop : "Allez, tout le monde debout !"... avant de prendre conscience de sa gaffe et d'ajouter, comme si de rien n'était : "Là-baaaas !", en pointant du doigt, le balcon à l'autre bout de la salle. Mais le mal est fait et ces quelques mots ont jeté un froid sur le plateau. Près de vingt ans après, cette boulette monumentale est toujours diffusée dans les bêtisiers télé !

Mathilde Seigner aux César 2012

En 2012, à l'occasion de la 37e cérémonie des César, l'actrice Mathilde Seigner était conviée pour remettre le César du meilleur acteur dans un second rôle. Une récompense attribuée à Michel Blanc pour son rôle dans L'Exercice de l'Etat... qui n'a pas semblé plaire à l'actrice. Et pour cause, après que Michel Blanc soit venu récupérer son prix et fait son discours, Mathilde Seigner a pris la parole en levant la main : "Je peux dire un mot ? Je voudrais juste dire un tout petit mot. Est-ce que j'ai le droit de faire ça ou pas. Si il peut venir (...) je voudrais qu'il monte Didier (Morville, alias JoeyStarr, ndlr). Je suis ravie que tu l'ais Michel mais je voulais que ce soit lui... pardon", ajoute la comédienne sous les regards réprobateurs de l'assemblée. Et Michel Blanc de lancer, non sans prendre avec humour la situation : "Ce que je propose... on peut avoir la garde alternée du César !"

Cécile de France aux César 2014

La 39e cérémonie des Césars se tenait le 29 février 2014 au Théâtre du Châtelet. Un événement marqué par le succès de Guillaume Gallienne mais aussi par la bourde de la maîtresse de la cérémonie, Cécile de France (photo ci-dessus). L'actrice lançait les festivités avec une longue mise en scène, entre sketch et comédie musicale. Mais dès ses premiers mots, elle faisait une belle erreur en allant saluer les stars des premiers rangs : Quentin Tarantino, Scarlett Johansson ou encore Adèle Exarchopoulos. Problème, souhaitant s'adresser à cette dernière, Cécile de France parlait en réalité à la mauvaise personne, Léa Seydoux. Gênée, l'actrice qui a brillé dans 007 Spectre a alors glissé à la maîtresse de cérémonie : "Je ne suis pas Adèle". Une gaffe qui n'est pas passée inaperçue mais qui n'a pas empêchée Cécile de France de poursuivre son sketch.

John Travolta aux Oscars 2014

Il n'est pas rare que les langues fourchent au cours des remises de prix. Buter sur un nom de famille n'est pas peu courant mais de là à inventer un nom de toute pièce, il y a un monde ! Pourtant, c'est ce qu'a fait John Travolta pendant la cérémonie des Oscars 2014 alors qu'il devait annoncer la venue sur scène de la chanteuse Idina Menzel, interprète du titre Let It Go, de la bande originale du film La Reine des neiges. "Merci d'applaudir Adele Dazeem!", a-t-il lancé. Gros fail pour l'acteur de Grease !

Quelques jours plus tard, John Travolta est revenu sur cette erreur mémorable. "Je m'en suis mordu les doigts toute la journée", confiait-il dans un communiqué. "Puis j'ai pensé... 'Qu'est-ce qu'aurait dit Idina Menzel ?'. Elle aurait dit 'Let it go, let it go!'. Idina a un talent incroyable et je suis heureux que La Reine des neiges soit reparti avec deux Oscars !" a-t-il conclu.

 
0 commentaire - Cinq gaffes de cérémonies gênantes mais hilarantes
  • [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]