Comme tout le monde, Les Chevaliers du Fiel s'engueulent parfois !

Chargement en cours
 Éric Carriere et Francis Ginibre alias Les Chevaliers du Fiel posent lors d'une séance photo à Avignon, le 25 septembre 2011.

Éric Carriere et Francis Ginibre alias Les Chevaliers du Fiel posent lors d'une séance photo à Avignon, le 25 septembre 2011.

1/2
© Abaca, Loona
A lire aussi

Justine Fiordelli

Connu pour son humour légendaire, le célèbre duo comique français était récemment à New York. Au menu du séjour : visite de la grosse pomme mais aussi promotion. Eh oui, c'est ça la vie d'artiste !

Éric Carrière et Francis Ginibre, alias Les Chevaliers du Fiel, viennent juste de retrouver la scène avec un tout nouveau spectacle intitulé "Noël d'enfer", dans lequel ils espèrent embarquer le public le temps de quelques sketchs à mourir de rire. L'histoire se déroule dans un chalet, et à eux deux, les humoristes interprètent pas moins de "neuf personnages", apprend-t-on dans un reportage issu du journal télévisé de 13h daté du 30 janvier 2017 et présenté par Jean-Pierre Pernaut. Très proches, les deux acolytes ont comme tout le monde leurs petits moments de désaccords et de tensions. Dans les colonnes de Paris Match en kiosque le 1er février 2017, ils racontent : "Il nous arrive de nous engueuler."

Leur duo : une histoire de confiance

S'il leur arrive parfois de se chamailler, leur "duo est aussi fondé sur la confiance". Ils expliquent : "On a monté quelque chose qui est devenu énorme pratiquement sans papiers entre nous." Extrêmement soudés, Les Chevaliers du Fiel se serrent les coudes qu'importe les difficultés qu'ils ont à traverser et qui en fait leur force ! "Télérama nous a massacrés en disant que c'était normal que nous soyons chez Bolloré (la série "Les Municipaux" sur C8, ndlr). Ça nous a fait rire car on a beaucoup plus de public qu'ils n'ont de lecteurs. On ne peut pas plaire à tout le monde", confie Éric Carrière, avant de remercier Michel Drucker pour le soutien qu'il leur a apporté : "On ne doit pas beaucoup de choses à beaucoup de gens, mais Drucker nous a ouvert la porte. Chez Ardisson, ça se passe bien. Ruquier, on fait pas parce qu'on n'a aucune accointance."

Si leur humour ne peut pas plaire à tout le monde, Éric Carrière le concède et avoue : "Nous ne sommes pas politiquement corrects." Si vous êtes de passage dans la capitale, Les Chevaliers du Fiel seront à l'Olympia, du 10 au 17 février prochain, avant de partir en tournée dans toute la France.

 
0 commentaire - Comme tout le monde, Les Chevaliers du Fiel s'engueulent parfois !
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]