Dalida s'expose à Paris

Chargement en cours
 Archives. Le Palais Galliera vous donne rendez-vous en avril 2017 pour découvrir l\

Archives. Le Palais Galliera vous donne rendez-vous en avril 2017 pour découvrir l'incroyable collection de tenues portées par la chanteuse Dalida.

1/2
© BestImage, JLPPA
A lire aussi

Hélène Demarly

Le palais Galliera accueillera dans quelques mois une grande exposition consacrée à la chanteuse mythique, et surtout à ses tenues de scènes des années 1960 à 1980, tout en paillettes, strass et sequins.

A l'occasion des 30 ans de sa mort, le musée de la mode rendra hommage à l'ancienne miss Égypte 1954 devenue star mondiale de la chanson et incontournable icône gay. Une exposition qui permettra d'admirer les plus belles et les plus folles tenues de Dalida, créées par les plus grands couturiers. Chanel, Christian Dior, Yves Saint Laurent, Azzaro, Balmain ou encore Carven se sont à l'époque pressés pour confectionner les tenues de celle qui fit les beaux jours du disco en France. Le dressing de Dalida ? Des dizaines et dizaines de costumes extravagants, des robes de toutes les couleurs, fendues jusqu'en haut de la cuisse et de fourreaux moulants et décolletés.

Une diva qui avait le sens du style

Le musée Galliera exposera donc bon nombre des tenues de scène de celle qui fit les beaux jours du disco en France, toutes précieusement conservées par son frère Orlando, et les looks les plus sensuels devraient être mis en avant. L'occasion unique d'admirer le robe rouge bustier de Jean Dessès que l'interprète de "Gigi l'amoroso" portait lors de sa première représentation en 1958 de la chanson qui l'a faite connaître "Bambino" et pour ses 25 ans de carrière à l'Olympia en 1981. Ou encore la robe blanche au buste brodé de perles, strass et paillettes crée par Balmain et qu'elle portait en 1974 pour "Il venait d'avoir dix-huit ans", aux côtés du pantalon-tunique qu'elle avait ramené de Turquie pour "Salma Ya Salama" en 1977 et de ses nombreuses tenues disco ornées de paillettes crées par Michel Fresnay.

Grâce à un vestiaire ultra glamour, cette exposition nostalgique permettra de revivre toute l'époque de la télévision des Carpentier et de la fièvre du disco. L'exposition Dalida au Palais Galliera, 10 avenue Pierre 1er de Serbie à Paris, est à découvrir à partir du mois d'avril jusqu'au mois d'août 2017.

 
5 commentaires - Dalida s'expose à Paris
  • GLAIEUL48 -

    Je me permets d'intervenir une seconde fois..... Je me permets aussi de rectifier quelques petites "erreurs". : Pour les personnes qui accusent Orlando de "se faire du pognon sur le dos de sa soeur" : Heureusement, qu'il y a Orlando pour que notre Dalida ne tombe pas dans l'oubli. Sinon, à part Orlando et Thierry Savona, (qui dirigent aussi le Fan Club de Dalida avec de nombreux volontaires) qui ferait perdurer cette artiste au talent, à l'élégance, à la voix d'arc en ciel, jamais égalés ?
    - Les radios ? La télé ? : rares deviennent les émissions qui lui rendent un VRAI hommage, à présent , où alors pour nous rappeler toujours les mêmes "succès", par bribes, et souvent chantés par d'autres interprètes., ses enfants ? elle a assez souffert de ne pas en avoir... Alors, merci pour cette exposition à laquelle je serai présente, merci pour tout ce que vous faites pour garder sa mémoire... Merci Orlando de nous respecter, nous qui l'admirions, tant, en la faisant revivre. Et bien sûr, je ne manquerai pas d'aller voir le film qui va sortir en janvier (les extraits sont déjà annonciateurs d'une parfaite reconstitution de sa vie et de sa fragilité)....
    f

  • Jean777 -

    Peut être qu'elle était bien, mais moi je n'ai jamais aimé.

    GLAIEUL48 -

    Pas "peut-être", ! Elle était super....Vous ne l'avez jamais aimée (avec un e final, c'est mieux !). Dommage pour vous.

  • GLAIEUL48 -

    Je suis heureuse et reconnaissante qu'on ait pensé à cette exposition, à cette célébration.... Dalida était une grande Dame, une chanteuse incomparable, avec une voix d'arc en ciel, que personne, jusqu'à ce jour, à réussi à égaler. Ses tenues de scène étaient une véritable féérie, un arc en ciel de grâce et d'élégance... Certes, sa beauté, qu'elle a gardée jusqu'au jour où elle a décidé de rejoindre les étoiles, ne pouvait que contribuer un peu plus à son raffinement naturel. J'ai déjà assisté il y a quelques années à une exposition semblable à la Mairie de Paris, et je n'en suis pas sortie déçue. (Je précise que c'était gratuit).
    Je remercie Orlando, gardien de sa mémoire, (même s'il est son héritier) pour permettre à tous ceux qui aimaient cette vedette, et ils sont nombreux, de la "retrouver" un peu, à travers de telles expositions. Je sais aussi qu'un film cinéma doit sortir en janvier 2017, pour retracer toute sa vie qui 'a pas été un long fleuve tranquille.

    popino -

    bien vu ... une grande dame

  • safari02 -

    Et bien le pire dans cette histoire c'est son frére Orlando il aura bien profité de la mort de sa soeur jusqu'au bout ; Il aura fait du pognon sur son dos .

  • counoel -

    du deja vu ,et puis j'ai plus envie de chanter gigi DELANOE a la mairie de paris avec mon petit gendre

    GLAIEUL48 -

    Personne ne vous oblige à être désagréable, et encore moins à chanter, .... Mais essayer d'être clair dans vos écrits, je pense que ce serait préférale.

  • [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]