Danser avec Kendji, c'est le rêve de Jeanne, Nîmoise de 100 ans

Chargement en cours
 Kendji Girac participe à la 31 cérémonie des Victoires de la Musique à Paris, le 12 février 2016.

Kendji Girac participe à la 31 cérémonie des Victoires de la Musique à Paris, le 12 février 2016.

1/2
© BestImage, Guirec Coadic
A lire aussi

Fabien Gallet

Si seulement Kendji Girac était né au début du siècle dernier... ou si seulement on avait découvert le secret de la jeunesse éternelle. Cela aurait pu permettre à Jeanne Courtois, une centenaire vivant dans le sud-est de la France, de réaliser l'un de ses rêves : rencontrer le chanteur, grand vainqueur de The Voice en 2014.

Il n'y a pas d'âge pour être fan de Kendji. La preuve, depuis qu'elle a découvert le jeune chanteur, Jeanne, 100 ans, passe son temps à écouter ses chansons. C'est ce qu'elle a expliqué dans une interview accordée à France Bleu Gard Lozère, mercredi 22 juin. "Qu'on ait 20 ans ou qu'on ait 100 ans (...) on apprécie ce qui est beau !", lance celle qui a reçu en décembre dernier la médaille de la ville de Nîmes, et, en cadeau, la discographie complète de l'interprète de Color Gitano, soit ses deux albums Kendji et Ensemble, parus en 2014 et 2015. "J'aime bien le titre 'Andalouse'", précise-t-elle avant d'ajouter qu'écouter ces tubes aux accents de pop et de flamenco, lui fait rêver "d'avoir 20 ans". "Ma foi, j'irai danser ! Et oui, parce que quand j'étais jeune, j'ai eu le premier prix de tango. Je dansais bien, j'aimais beaucoup danser", s'est souvenue Jeanne.

La centenaire ne manquerait donc pour rien au monde le passage du chanteur aux Arènes de Nîmes, le 13 juillet 2016. Elle devrait pouvoir quitter, le temps d'une soirée, sa maison de retraite, Les Olivades, pour aller applaudir son idole, même si aujourd'hui, c'est en fauteuil roulant qu'elle se déplace. "Après 100 ans, il paraît que l'on redevient une midinette", s'amuse-t-elle, fredonnant au passage les paroles du jeune chanteur dont le titre Me Quemo, qui a remporté le prix de la chanson de l'année il y a quelques jours. "Il est jeune mais il a une jolie voix, il chante bien, il est gracieux et puis la barbe lui va bien. Tout ce qui est joli, il n'y a pas de raison de pas le voir ! C'est pas parce qu'on est vieux qu'on n'apprécie pas ce qui est beau !", accorde celle qui aimerait bien rencontrer Kendji mais qui reste consciente que ce dernier a "sûrement d'autres choses à faire que de (lui) dire bonjour".

Jeanne ne perd pourtant pas espoir : "Kendji, j'habite aux Olivades, chambre 305. Tu passes quand tu veux...". Le message est passé !

 
1 commentaire - Danser avec Kendji, c'est le rêve de Jeanne, Nîmoise de 100 ans
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]