Décès de Debbie Reynolds : quand Elizabeth Taylor la trahissait

Chargement en cours
 Debbie Reynolds lors d'un gala organisé à White Sulphur Springs, le 2 juillet 2010.

Debbie Reynolds lors d'un gala organisé à White Sulphur Springs, le 2 juillet 2010.

1/3
© Abaca, Dave Allocca/Startraks
A lire aussi

Fabien Gallet

Debbie Reynolds aura considérablement marqué l'histoire hollywoodienne. La comédienne, décédée mercredi 28 décembre 2016, un jour après sa fille, l'actrice Carrie Fisher, a rencontré les plus grands noms du cinéma à commencer par Elizabeth Taylor. Mais l'amitié entre les deux femmes est venue s'assombrir après une trahison amoureuse.

Considérée comme une des dernières grandes actrice de l'âge d'or d'Hollywood, Debbie Reynolds a disparu mercredi 28 décembre, à l'âge de 84 ans, comme l'a annoncé le site TMZ. Un décès confirmé par le fils de la star, Todd Fisher. Grâce à de grands films comme la comédie musicale "Chantons sous la pluie", paru en 1952, ou encore le western de John Ford, "La Conquête de l'Ouest", sorti dix ans plus tard, elle côtoiera les plus grandes stars du cinéma.

Ses histoires d'amour auront également grandement marqué. En 1955, elle épouse Eddie Fisher, acteur et chanteur de renom, et devient mère à deux reprises. Mais cette idylle se soldera par un divorce en 1959. Un véritable scandale à l'époque. La raison ? La terrible trahison de celle qu'elle considérait alors comme sa meilleure amie, Elizabeth Taylor. Dans une interview accordée pour les besoins de l'émission Access Hollywood en mars 2011, Debbie Reynolds revenait sur les dessous de cette folle histoire amoureuse.

Une liaison apprise au téléphone

Seulement deux ans après avoir dit "oui", à celui qu'elle appelait alors son "prince charmant", Debbie Reynolds déchante. Elle apprend que son mari la trompe avec son amie, la comédienne Elizabeth Taylor, alors même qu'elle parlait avec ce dernier au téléphone. "Je pouvais entendre la voix d'Elizabeth qui lui demandait qui était au téléphone alors que je lui parlais. Je lui ai crié : Allez, laisse-moi parler à Elizabeth", se souvenait-elle avant d'expliquer qu'une fois Eddie Fisher de retour au domicile familial, ce dernier lui avait présenté ses excuses... et demandé le divorce ! "Elizabeth et moi sommes amoureux et je veux le divorce", lui aurait-il lancé. Ce à quoi elle lui avait alors répondu : "Si tu l'épouses, elle te jettera dans 18 mois." "Et Elizabeth s'est débarrassée de lui, comme je l'avais prédit", précisait la défunte actrice.

"Qui aurait pu résister à Elizabeth ?"

Si Debbie Reynolds en a longtemps voulu à Elizabeth Taylor, avec du recul, elle a toujours eu conscience que les choses n'auraient pu se dérouler autrement. "Quand je regarde en arrière, je comprends aujourd'hui. Qui aurait pu résister à Elizabeth ? Aucune femme vivante n'était aussi belle qu'elle. J'étais la dernière à apprendre leur liaison. Il y avait eu des articles dans les journaux et j'avais remarqué que des gens chuchotaient sur mon passage. Je ne voulais pas savoir la vérité mais je n'ai pas eu le choix. Ça a été un grand choc de les savoir ensemble. Ça m'a brisée", confiait-elle avant de préciser : "J'étais vierge quand j'ai épousé Eddie. Elizabeth avait déjà été mariée trois fois. J'étais bouleversée parce que j'avais deux enfants. J'étais très religieuse, je ne pensais pas au divorce. Mais ils m'ont accusée de les empêcher de s'aimer donc j'ai finalement accepté."

Les deux femmes se retrouveront pourtant sept ans après cette terrible trahison et tourneront même ensemble dans le film "Drôles de retrouvailles" en 2001. De son côté, Debbie Reynolds retrouvera l'amour auprès d'un riche industriel, Harry Karl, avec qui elle se mariera en 1960 avant de divorcer 13 ans plus tard. Elle dira à nouveau "oui" en 1984, cette fois à Richard Hamlett, dont elle se séparera finalement en 1996.

Mardi 27 décembre dernier, suite au décès de Carrie Fisher, Debbie Reynolds avait posté sur son compte Facebook quelques mots en guise de remerciements. "Merci à tous ceux qui ont su embrasser les dons et les talents de ma fille géniale et adorée. Je vous suis reconnaissante pour vos pensées et vos prières qui vont désormais la guider vers sa prochaine étape", écrivait celle qui restera à jamais l'un des derniers visages de l'âge d'or hollywoodien.

 
0 commentaire - Décès de Debbie Reynolds : quand Elizabeth Taylor la trahissait
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]