Dominique Farrugia, très en colère : "C'est simplement inadmissible"

Dominique Farrugia, très en colère : "C'est simplement inadmissible"

Dominique Farrugia

A lire aussi

Camille Inglebert

Les 20 et 21 juillet derniers, le Parlement français a ratifié l'ordonnance prévoyant de nouveaux délais pour la mise en accessibilité des lieux publics aux personnes atteintes de handicap. Alors que la loi handicap fixait au 1er janvier 2015 l'échéance pour l'obligation d'accessibilité des établissements recevant du public, des bâtiments d'habitation et des services de transport public de voyageurs, ce délai a été allongé "du fait du retard accumulé". Une décision qui outre l'acteur Dominique Farrugia.

"C'est simplement inadmissible," a tweeté le comédien, qui a ajouté : "Je propose qu'on bloque des portes de Paris avec nos fauteuils roulants.... Oui mais comment y arriver... Aux portes".

Atteint de sclérose en plaques, Dominique Farrugia a vu sa mobilité diminuer ces dernières années. En 2014, dans une interview au Monde, il reprochait déjà le manque d'accessibilité pour les handicapés en France : "Rien n'est fait pour les personnes handicapées. À Paris, une seule ligne de métro est équipée d'un ascenseur, les trottoirs ne sont pas adaptés..."

À l'époque, il évoquait également sa maladie : "J'avais 30 ans lorsqu'un diagnostic de sclérose en plaques m'a été annoncé. J'en ai aujourd'hui 51. J'ai d'abord tenté de garder ma maladie cachée : j'avais peur de perdre mon emploi. J'ai eu la chance de ne jamais arrêter de travailler. Mais la désocialisation est un vrai problème pour la plupart des patients, atteints en pleine jeunesse". Il ajoutait : "Si l'on n'est pas entouré, on peut vite perdre pied. Et, si votre médecin ne vous donne pas un petit espoir, c'est très dur."

Face aux réactions qu'a suscitées le vote de l'ordonnance instituant le report de la loi handicap, la secrétaire d'Etat chargée des personnes handicapées Ségolène Neuville a tenu à préciser : "Nous n'abandonnons pas l'objectif de la loi de 2005, bien au contraire. C'est par des rendez-vous transparents et réguliers que nous rendrons concrète l'accessibilité universelle".

 
3 commentaires - Dominique Farrugia, très en colère : "C'est simplement inadmissible"
  • avatar
    jjgoodlife -

    Lorsque l'on est handicapé c'est tous les jours que l'on a ce problème. Même pour aller chez un coiffeur, ou bien certains médecins ou même pour se faire un petit resto. On m'a dit un jour dans un resto que mon fauteuil pouvait gèner certains clients.

  • avatar
    LENT07 -

    M Farrugia vous réagissez violement parce que vous êtes plus handicapé qu'avant ou parce que c'est un gouvernement de gauche ?

  • avatar
    prmg -

    Ils n'ont pas demander a ètre handicapées alors pourqu'oi cet indiférences?

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]