Dur dur d'approcher Emma Watson pendant ses études

Chargement en cours
 Emma Watson assiste à la première de Colonia à Berlin, le 5 février 2016.

Emma Watson assiste à la première de Colonia à Berlin, le 5 février 2016.

1/2
© Abaca, Dominique Ecken
A lire aussi

Fabien Gallet

La célébrité a un prix, mais parfois, ce ne sont pas les célébrités qui en font les frais. C'est ce qu'ont révélé certains élèves ayant croisé la route d'Emma Watson, lorsque l'actrice anglaise suivait ses études secondaires.

À dix ans à peine, Emma Watson fait ses débuts au cinéma et embrasse par la même occasion une carrière internationale grâce à son rôle dans Harry Potter. Dès lors sa vie change du tout au tout et sa scolarité s'en trouve bouleversée. Mais plutôt que d'opter pour des études par correspondances, plus simples avec le rythme de tournage, la comédienne entre au collège, puis au lycée comme toutes les filles de son âge.

À cela près qu'au sein de l'école de filles Headington, à Oxford, son statut de star du cinéma joue considérablement sur son quotidien. Un manque d'intimité probablement pesant à la longue. Raison pour laquelle, comme l'a révélé le site anglais, The Tab, mardi 2 août 2016, Emma Watson a profité d'un petit coup de pouce de la direction de l'établissement pour s'offrir une scolarité quasi-normale.

Un système de points de pénalité instauré en son honneur

Pour que la jeune star puisse savourer au mieux sa vie de collégienne, puis de lycéenne, la direction d'Headington a décidé de prendre les choses en mains en instaurant des règles strictes. En effet, d'après d'anciennes étudiantes, des sanctions étaient réservées aux élèves qui approchaient de trop près l'interprète d'Hermione Granger. Un système de points de pénalités instauré par le directeur, dont les parents avaient connaissance. "Bien sûr, si vous étiez son amie, vous pouviez parler avec elle. Mais sinon, nous n'étions pas autorisées à aller la voir pour lui demander un autographe ou quoi ce que soit d'autre", a témoigné une ancienne élève. Au bout de trois points de pénalité, les étudiantes écopaient d'une heure de colle !

De quoi refroidir les filles désireuses de jouer la proximité avec la magicienne en herbe. "Personne n'a jamais osé lui demander un autographe. Je me rappelle avoir été briefée de façon stricte sur le sujet et j'avais très peur de prendre des points de pénalité. A l'époque, ça aurait été tellement gênant", a confié une autre élève. Un système qui a visiblement porté ses fruits. Et pour cause, en 2009, Emma Watson intègre la prestigieuse université américaine de Brown, dont elle ressort diplôme cinq ans plus tard, avec son diplôme en littérature anglaise.

 
0 commentaire - Dur dur d'approcher Emma Watson pendant ses études
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]