Emmanuel Petit "réduit à un objet sexuel" après la Coupe du Monde 98

Emmanuel Petit "réduit à un objet sexuel" après la Coupe du Monde 98

Emmanuel Petit pendant un matcht PSG/Sochaux au Parc des Princes à Paris, le 15 janvier 2011.

A lire aussi

Hélène Demarly

À l'occasion de la sortie de son nouveau livre, l'ancien milieu de terrain est revenu au micro d'Europe 1 sur son succès auprès des femmes après la victoire des Bleus contre le Brésil en 1998.

"J'étais littéralement harcelé", raconte Emmanuel Petit dans son nouveau livre. Celui qui a offert la victoire à l'équipe de France en inscrivant le troisième but face au Brésil en 1998 a réalisé son pouvoir de séduction auprès des femmes une fois la compétition de foot terminée. Comment a-t-il réagi ? "J'en ai profité. Je me suis dit 'profites-en tant que le train est arrêté à quai'", écrit-il. Invité par Philippe Vandel le 9 septembre sur Europe 1 pour faire la promotion de son ouvrage "Mon dictionnaire passionné de l'équipe de France", il a déclaré : "J'ai cette chance-là de plaire à la gent féminine en général et elles me plaisent bien également."

"Il y a prescription maintenant"

L'ex-footballeur devenu consultant avoue même avoir été "réduit à un objet sexuel" mais que cela ne lui "a pas déplu". Il continue : "Il y a prescription maintenant. Mais quand vous êtes en haut de la vague, il y a tellement de sollicitations que c'est très difficile de ne pas succomber. On est faible."

Il confesse même que certaines femmes très entreprenantes n'hésitaient pas à le suivre jusque dans les toilettes au restaurant, et même une hôtesse de l'air lors d'un vol en avion. Désormais "rangé", le champion du monde est marié depuis 2014 à Maria, une mannequin originaire de Russie avec qui il a deux enfants.

 
73 commentaires - Emmanuel Petit "réduit à un objet sexuel" après la Coupe du Monde 98
  • avatar
    dentdure -

    il a vraiment été chanceux d'avoir eu toutes ces femmes grandes gourmandes et demandeuses.

  • avatar
    tfcgirl09 -

    mais que certaines femmes sont vénales!

  • avatar
    amphitrite24 -

    Monsieur Petit, s'il vous plait.. On en a que faire que vous ayez été un objet sexuel ou non! On vous souhaite de vendre beaucoup de livres;... Après tout peut -etre avez-vous besoin d'argent, mais ne venez pas polluer les médias encore plus qu'ils ne le sont déjà avec vos propos ridicules et inintéressants....

  • avatar
    manfred_de_baden -

    Un objet n'a pas le choix de l'usage qu'on en fait . J'espère que Petit était libre de consentir ou de refuser . De toute façon, coupe du monde ou pas, il y a toujours aux abords des terrains d'entraînement des footballeurs , une kyrielle de jeunes femmes ( ou moins jeunes !) qui font tout pour harponner un joueur avec l'espoir d'épouser ces gars en "or" .

  • avatar
    lesensdesmots -

    soit il parle, soit il se tait mais ce qu'il dit n'a ni queue ni tête. Il a profité du système, de la " gloire" à travers femmes et fric alors... à part se faire de la publicité pour son " livre" ses propos ne servent à rien. Nous savons que le sport est une entreprise de tricherie.

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]