Enfant, Gérard Holtz a failli mourir

Chargement en cours
 Gérard Holtz en marge du Téléthon à Paris, le 13 novembre 2014.

Gérard Holtz en marge du Téléthon à Paris, le 13 novembre 2014.

1/2
© Abaca, Cyril Bernard
A lire aussi

Fabien Gallet

Aventurier inarrêtable, sportif invétéré, Gérard Holtz a traversé bien des épreuves. "Épreuves", un euphémisme quand on sait que le journaliste s'est frotté à la mort plusieurs fois. La preuve, à seulement 8 ans, ce dernier a bien failli mourir...

Tout au long des vacances d'été, le journal Le Parisien propose sur son site de découvrir les romans-photos des star, commentées par ces dernières. Après Denis Brogniart ou encore Mimie Mathy, c'est Gérard Holtz qui s'est prêté au jeu, dimanche 7 août 2016, soit quelques jours seulement après la fin du Tour de France, sa dernière étape sur France Télévisions. L'occasion pour le journaliste de 69 ans d'évoquer des souvenirs marquants. Parmi eux, un grave accident qui a bien failli lui coûter la vie alors qu'il n'avait que 8 ans et demi. Plus de soixante ans après les événements, il se souvient parfaitement de cette scène : "Mon grand-père m'avait emmené au bois de Vincennes pour jouer à l'une de ces grosses balançoires à double place en acier. Je tombe, sans gravité, mais la balançoire revient vers moi et me scalpe littéralement le crâne."

Un diagnostic inquiétant

À quelques millimètres près, Gérard Holtz succombait. Fort heureusement, le destin en a voulu autrement. C'est tout du moins ce que ses proches se sont dit avant qu'un autre événement ne vienne mettre en péril la vie de leur garçon. "Je suis opéré en urgence mais contracte la tuberculose à l'hôpital Trousseau, ce qui m'oblige à un long séjour de deux ans au sanatorium du Glandier, en Corrèze", révèle le commentateur sportif avant de préciser : "J'y dormais jusqu'à dix-huit heures par jour pour me remettre." C'est le début d'un long combat pour se remettre sur pieds.

Un enfant "sevré" de ses parents

En plus d'être hospitalisé, Gérard Holtz doit se confronter à la solitude pendant deux ans. Il traverse "une période terrible", ce qu'il expliquait en juin dernier dans les pages du magazine Gala : "Non seulement j'étais très malade, mais sevré de mes parents car ils n'étaient pas suffisamment riches pour payer les soins et les voyages." Finalement, il se remet, en témoigne un cliché pris à l'époque sur lequel on peut le voir "tout rachitique", mais bien debout. "Les médecins avaient prévenu mes parents que je ne pourrais jamais faire de sport. Je me suis juré que non", confie au Parisien celui pour qui la vie n'a pas toujours été rose.

Le journaliste a effectivement vécu dans une famille très modeste. "J'ai grandi à Belleville (...), élevé jusqu'à mes 9 ans par mes grands-parents", détaille-t-il avant de conclure : "C'était une enfance de bonheur et de pauvreté absolus."

 
130 commentaires - Enfant, Gérard Holtz a failli mourir
  • [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]