Eva Longoria : remontée, elle fait la leçon à une journaliste

Eva Longoria : remontée, elle fait la leçon à une journaliste

Eva Longoria

A lire aussi

Camille Inglebert

Eva Longoria a vu rouge et c'est une journaliste du Sydney Morning Herald qui en a fait les frais. L'actrice a souhaité s'opposer avec force à un article écrit par Jenna Clarke.

Le 26 juillet, la journaliste australienne écrit un article pointant les célébrités qui acceptent (contre rémunération) de représenter des marques même si elles n'utilisent pas leurs produits ou ne sont pas concernées par ce qu'elles vendent. Elle cible notamment l'actrice américaine Eva Longoria qui, de passage en Australie, s'est affichée avec une paire de lunettes Specsavers lors de son séjour à Sydney où elle a notamment assisté à un événement organisé par la marque. Jenna Clarke regrette que la comédienne porte des lunettes en Australie, alors qu'il suffit de faire un petit tour sur Internet pour constater qu'elle ne porte pas de lunettes ailleurs. "Longoria, qui est aussi ambassadrice de cosmétiques, est une criminelle en série quand il s'agit de vendre des produits d'une manière pas franchement subtile," écrit la journaliste, en faisant référence à une collaboration passée d'Eva Longoria avec la marque Sheba.

Soucieuse de rétablir la vérité, l'actrice américaine, qui a manifestement eu vent de la parution de cet article, a écrit une lettre ouverte à la journaliste australienne. "Si vous aviez fait votre travail de journaliste (ce n'est pas si difficile, une recherche un peu plus poussée sur Google ou un simple coup de téléphone à mon équipe et on vous aurait fourni de la documentation), vous auriez vu que je porte des lunettes de LECTURE depuis le 3 mai 2013. Bien avant que Specsavers ne m'appelle. Comme je l'ai mentionné, je passais mon master et j'ai réalisé que les mots devenaient flous et que mes yeux fatiguaient. J'ai passé un test de vue (encore une fois, le 3 mai 2013) et l'ophtalmologiste m'a dit que j'avais besoin de lunettes de lecture. Il m'a donné une ordonnance à partir de laquelle j'ai acheté cinq paires de lunettes (toujours en 2013 et disponible si vous souhaitez la voir)", écrit Eva Longoria, en postant sur Instagram plusieurs photos d'elle portant des lunettes lors de divers événements.

"La raison pour laquelle votre recherche faiblarde sur Google ne vous a pas proposé davantage de photos de moi sur le tapis rouge avec des lunettes, c'est parce que je n'ai besoin de lunettes que pour LIRE. Donc, à moins d'être au lit avec moi le soir ou le matin à la table du petit déjeuner quand je lis le journal, vous ne trouverez sans doute pas de photos de paparazzi de moi avec des lunettes. Et désolée de ne pas porter de lunettes sur le tapis rouge, Jenna, mais aussi choquant que cela puisse paraître, je n'ai pas l'habitude de LIRE un livre sur le tapis rouge !", a poursuivi Eva Longoria, remontée après la journaliste et le journal qui l'emploie.

 
0 commentaire - Eva Longoria : remontée, elle fait la leçon à une journaliste
  • [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]