EXCLU - Marine Baousson : nous avons rencontré la nouvelle reine du rire !

EXCLU - Marine Baousson : nous avons rencontré la nouvelle reine du rire !

Marine Baousson

A lire aussi

Marie Ponchel

Vous avez peut-être déjà croisé cette petite boule d'énergie en première partie de l'humoriste Bérengère Krief. Si ce n'est pas le cas, Marine Baousson joue actuellement son one-woman show à La Nouvelle Seine, une péniche-bar-restaurant-spectacle amarrée sur les quais de Seine à Paris. Un lieu aussi insolite que cette Bretonne de 29 ans, qui ne jure que par les Spice Girls et le Nutella. Rencontre au fil de l'eau.

Elle s'excuse d'être en retard, son Uber ne va pas tarder à la déposer. Quand elle arrive, son sac à main jaune en bandoulière et son bonnet rouge à pompon donnent le ton : avec cette fille-là, c'est sûr, on va en voir de toutes les couleurs. Originaire de Bretagne, Marine Baousson monte à Paris pour tenter sa chance comme humoriste, sans trop savoir comment s'y prendre : "J'ai eu la chance de croiser certaines personnes, comme Candy, qui m'a fait rencontrer Shirley Souagnon, pour qui j'ai fait de la mise en scène", nous explique-t-elle.

Et depuis, elle en a parcouru du chemin, la gagnante du Montreux Comedy Festival 2012 ! Des cours de théâtre amateur au lycée à la formation classique au Conservatoire de Rennes, elle a désormais pris son envol. Passée par la même école que Bérengère Krief, le café-théâtre Le Bout et sa papesse Emilie Pfeffer, la Bretonne y apprend l'improvisation, qu'elle décrit comme un muscle : "C'est comme un sport en fait. Ça nécessite un entraînement, c'est-à-dire que si je la pratique une fois de temps en temps c'est compliqué, alors que si j'y ai recours régulièrement, c'est plus facile à gérer."

"Marine Baousson n'est pas grosse, c'est juste que tout ne va pas avec le Nutella"

Du sport, il en est justement question dans son spectacle, pendant lequel les zygomatiques s'activent sans relâche. On y apprend notamment qu'elle a réellement été suivie par un coach sportif pendant son régime. D'ailleurs, d'entrée de jeu, le trublion nous met dans le bain, s'identifiant davantage à la chanteuse Adele qu'à une James Bond Girl : "Je pense que pour pouvoir me moquer des autres et du monde autour de moi, il faut que je sois capable de me moquer de moi en premier." Quand elle écrit ses sketchs, la vingtenaire s'inspire de son quotidien (sa famille, le sport, ses amis qui vieillissent), mais se nourrit aussi beaucoup de ses copines humoristes. Parmi elles, Bérengère Krief, Nadia Roz et Christine Berrou en tête de liste - qu'elle ne considère pas comme des concurrentes mais plutôt comme une bande avec laquelle elle grandit.

Quand on évoque toute cette clique-là, l'auto-productrice dégaine joliment un passage du livre de Tina Fey : "Il y a plein de gens qui nous posent la question, qui nous disent qu'on est en compétition avec d'autres femmes. On n'est pas en compétition avec d'autres femmes, on est en compétition avec le reste du monde et d'abord avec nous-mêmes." Une chose est sûre, le pari est réussi et Marine Baousson se montre telle qu'elle est : unique en son genre. Une fille au beurre salé, qui a le coeur aussi fondant qu'un pot de Nutella... Sauf qu'avec elle, on n'en ressort jamais écoeuré.

En représentation chaque mercredi soir à La Nouvelle Seine, Marine Baousson sera sur la scène du Grand Rex le 27 octobre dans le spectacle Bérengère and Cop's et le 3 novembre à Bobino pour Le Grand Prix du Festival d'Humour de Paris.

 
0 commentaire - EXCLU - Marine Baousson : nous avons rencontré la nouvelle reine du rire !
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]