Florence Foresti : "Je râle tout le temps. Je suis une vraie Parisienne"

Chargement en cours
 Florence Foresti à la soirée au club "Le Queen" après la 41e cérémonie des César, le 26 février 2016.

Florence Foresti à la soirée au club "Le Queen" après la 41e cérémonie des César, le 26 février 2016.

1/2
© BestImage, Giancarlo Gorassini
A lire aussi

Hélène Garçon

Pour son numéro du jeudi 10 novembre 2016, le magazine Elle a choisi Florence Foresti afin d'illustrer sa couverture. L'artiste n'ayant pas d'actualité, c'est pour son bagou et sa simplicité que la revue a choisi de s'entretenir avec cette reine de l'humour. À cette occasion, Florence Foresti a décidé d'aborder des facettes intimes de sa vie, comme sa fille ou sa faculté à râler pour tout, et surtout pour rien.

"Les Américains ont décidé de fixer la date de leur élection le même jour que celui de mon anniversaire ! Quand je leur ai signalé, ils ont dit qu'ils n'y changeraient rien. J'ai laissé faire." Alors qu'elle remporte déjà tous les suffrages des Français, qui l'ont placé en tête de leurs personnalités préférées, Florence Foresti pourrait aussi devenir présidente... Des râleuses ! "Je râle tout le temps, je suis une vraie Parisienne", admet-elle dans les pages de Elle. "S'il y avait une élection parmi celles qui se plaignent tout le temps, je serais élue présidente. À une majorité écrasante !"

Sa fille, sa "merveille"

À tout juste 43 ans et un cadeau d'anniversaire dont elle se serait sûrement bien passé, Florence Foresti a deux passions dans la vie : l'humour, évidemment, mais aussi la famille. "On est des ritals, ça crie, ça rit, ça gueule et c'est sympa", déclare-t-elle à propos de la sienne. Très proche de sa grande soeur, qu'elle considère comme sa "partenaire" et sa "protectrice", l'humoriste regrette de n'avoir pu donner à sa fille de 9 ans la chance de vivre la même chose. "Je regrette que ma fille n'ait pas de fratrie. Mais, avec deux enfants, j'aurais été une maman qui aurait été deux fois plus en retard à l'école", fait-elle remarquer, toujours avec humour.

Divorcée du père de sa fille Toni, Florence Foresti qui se décrit comme étant "casanière, midinette, prétentieuse et très anxieuse" concentre toute son attention et son affection, sur ce qu'elle a de plus précieux au monde : sa petite Toni. "Devant elle, je suis sans défense, hypnotisée, c'est ma merveille, tout me bluffe en elle", a-t-elle confié au magazine.

Prenant son rôle de mère très au sérieux, Florence Foresti s'attache à inculquer à sa fille les valeurs qui lui tiennent à coeur en tant que femme, dont notamment l'indépendance financière. "J'ai des copines qui, aujourd'hui encore, se retrouvent dans la situation que vivaient les femmes dans les années 50. Des enfants, pas de boulot, impossible de se séparer de leur conjoint", expliquait-elle au magazine, avant d'ajouter : "Une femme ne doit jamais faire ce que lui demande un homme, et surtout pas arrêter de travailler."

 
41 commentaires - Florence Foresti : "Je râle tout le temps. Je suis une vraie Parisienne"
  • [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]