Francis Huster raconte le viol dont il a été victime à l'âge de 12 ans

Francis Huster raconte le viol dont il a été victime à l'âge de 12 ans

Francis Huster lors de l'ouverture de la 57e édition du Festival de la Télévision de Monte-Carlo, le 16 juin 2017.

A lire aussi

Hélène Garçon

À l'occasion de la sortie de son ouvrage "N'abandonnez jamais, ne renoncez à rien" aux éditions Le Cherche Midi, Francis Huster était l'invité de Laurent Ruquier dans "On n'est pas couché" diffusé le samedi 9 septembre 2017. Sur le plateau, le comédien a raconté un épisode tragique de son enfance, qui lui a inspiré l'écriture de son livre.

Et si l'écriture était le moyen d'exorciser des souvenirs traumatisants du passé, qui, couchés sur le papier, permettraient à l'auteur de prendre un peu de distance ? Après l'épouvantable confession d'Amélie Nothomb qui révélait dans Le Monde avoir été violée à l'âge de 12 ans, c'est au tour de Francis Huster de s'épancher sur son enfance, et notamment sur un épisode particulièrement douloureux survenu quand il était lui aussi tout jeune. "J'ai écrit ce livre tout simplement parce qu'à 12 ans, dans la maison de ma grand-mère, je me suis retrouvé en pleine nuit dans le lit et j'ai vu une lampe de poche. Et un homme s'est approché de moi et il m'a violé avec un couteau, là", a-t-il expliqué sur le plateau d'ONPC en désignant la carotide.

Francis Huster a fait le choix d'une nouvelle vie

Le lendemain, le jeune Francis Huster, dont l'agresseur s'est volatilisé après avoir abusé de lui, se retrouve au commissariat avec sa grand-mère et le compagnon de celle-ci. Il explique alors au policier qu'"un monsieur (lui) avait mis un doigt dans le derrière et qu'(il) ne comprenait pas pourquoi".

Devant les photos de suspects que lui tend l'officier, Francis Huster se rend compte qu'il a le choix entre "devenir un homme, c'est-à-dire vivre une autre vie que celle qui (lui) était destinée ou trahir un inconnu". "J'ai décidé que j'allais vivre une autre vie", a-t-il conclu sur le plateau.

 
54 commentaires - Francis Huster raconte le viol dont il a été victime à l'âge de 12 ans
  • avatar
    dan51 -

    à MALIBERTE tous ceux qui écrivent des livres et qui ne sont pas des professionnels
    mettent des aventures qui feraient pleurer dans les chaumières et qui font vendre et pour certains c'est une romance et que c'est plus croustillant pour vendre
    on a l'impression que cela les rend plus crédibles en racontant leur misère
    la pluspart ont percé puisqu'ils sont bien nés et dans un milieu où on a un carnet
    d'adresses de la haute société ;les parents sont aisés pour 95% des cas ;ce n'est pas un hasard si on passe à la TV

  • avatar
    maliberte -

    quand des gens parlent tant mieux car d'autres arrivent à parler souvent des années après de souffrance qui sont toujours dans le corps ( éjaculation précoce relation amoureuse o=douloureuse obsession de la propreté ...) mais parler ôte à la victime le sentiment de culpabilité qui les rende souvent insoumise ou violente à leur tour

  • avatar
    arnaudu85 -

    Et bla bla bla ! Toujours les mêmes qui se plaignent ,qui commentent ! Dans l'au delà ,nos esprits seront au Paradis et auront bien d'autres choses à quoi penser ! Le repos éternel au royaume divin ! A condition d'y croire bien entendu ! Heureux les simples d'esprit ,etc , etc !

  • avatar
    Gheisha -

    Certains trouvent le courage un jour de raconter ce qu'ils ont subi comme Mr Huster. D'autres se taisent à jamais, refusant que cela se sache. Et d'autres se suicident, ne supportant pas d'avoir ete salis.

    Mais personne n'oublie ce qu'on lui fait subir !!!

    Gheisha

  • avatar
    dan51 -

    a quoi cela sert de raconté sa vie; il me déçoit ;il a besoin de fric

    avatar
    maliberte -

    il vous déçoit car son violeur l'a sali et le vous le représenter sale vous dégoute voilà un effet inconscient de ce que suscite le violet les pervers
    Qu' a t'il en moins depuis qu'il parle de cette tranche de vie ???

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]