François Hollande évoque pour la première fois Julie Gayet

Chargement en cours
 François Hollande à l\

François Hollande à l'Élysée à Paris, le 27 septembre 2016.

1/2
© Abaca, Liewig Christian
A lire aussi

Hélène Garçon

Dans le livre "Un président ne devrait pas dire ça..." de Gérard Davet et Fabrice Lhomme, publié aux éditions Stock ce mercredi 12 octobre 2016, François Hollande se confie sur son quinquennat et lève le voile sur la relation qu'il entretient avec Julie Gayet.

C'est sans filtre que François Hollande s'est confié aux deux journalistes du journal Le Monde, Gérard Davet et Fabrice Lhomme, qui publient aujourd'hui le recueil de ses témoignages intimes dans "Un président ne devrait pas dire ça...". Pour la première fois, il y évoque sa relation avec l'actrice Julie Gayet , qui avait été révélée au grand jour en une de Closer en janvier 2014. "Une belle femme", "une fille bien", "admirable par la totale discrétion dont elle a fait preuve dans cette histoire", déclarait-il au journaliste à propos de sa présumée compagne.

Une relation ponctuée de points d'interrogation et conjuguée au conditionnel, à laquelle le chef d'État n'a pas l'intention d'ôter les parenthèses. "Il n'y aura pas d'officialisation", martèle le président de la République dans les pages du livre. "Ce n'est pas une compagne au sens classique, sinon je serais tous les jours avec elle, et je ne suis pas tous les jours avec elle", s'explique-t-il. "Je fais attention que ça ne soit pas public même si c'est connu (...) Ça la protège, ça me protège. Je la vois régulièrement, pas aussi souvent que je le voudrais...".

Julie Gayet "souffre de cette situation" d'après le Président

Une relation dissimulée et entourée de mystère qui semblerait ne pas convenir à la principale intéressée. "Elle souffre de cette situation", admet François Hollande à Gérard Davet et Fabrice Lhomme. En lui imposant la discrétion et le silence sur leur idylle, Julie Gayet ne peut se défendre par elle-même des accusations qu'on lui porte, ainsi que le fait remarquer le Président. "Chaque fois qu'on peut lui imputer quelque chose, on le fait, même si ça n'a pas de réalité", regrette-t-il dans les pages du livre.

Selon lui, elle devrait se lancer tête baissée dans sa carrière, afin que la presse arrête de parler d'elle comme la compagne du Président, mais bien en tant qu'actrice. "Je lui conseille de faire le plus de choses professionnelles pour exister par elle-même", recommande ainsi François Hollande.

Toutes les femmes de sa vie

Le chef de l'État n'a pas hésité à se confier également sur ces deux anciennes compagnes : Ségolène Royal et Valérie Trierweiler. Avec la première, mère de ses quatre enfants, il ne peut nier une complicité profonde. Elle est celle "qui me connaît le mieux", "dont je suis le plus proche", affirme-t-il à propos de la ministre de l'Environnement. Des éloges qu'il ne concède pas, en revanche, à Valérie Trierweiler. Leur rupture en janvier 2014 restant "le pire moment personnel du quinquennat", notamment suite à la parution, dans la foulée, du livre de cette dernière Merci pour ce moment, révélant des indiscrétions au sujet de leur relation et de la vie de l'Élysée. Mais plus qu'un "acte malveillant", François Hollande préfère voir dans ces révélations "l'acte d'une femme malheureuse". Beau joueur ?

 
627 commentaires - François Hollande évoque pour la première fois Julie Gayet
  • lammede -

    Pître,simplet, comment on peut aimer cet homme ? Mais vous tous, certainement, tout aussi ordinaires voire plus moches et qui en plus ne possédez ni ses qualité humaines ni son intelligence vous avez bien trouvé quelqu'un qui vous supporte avec beaucoup moins d'atouts vu votre méchanceté gratuite et parfois votre inculture qui transparaît dans vos écrits.

  • amenepicure -

    Julie ne sera pas une première dame de FRANCE, la pauvre, et HOLLANDE est volage .
    Avec sa retraite dorée ,il pourra se payer pleins d' actrices plus belles et plus jeunes que Julie pour agrémenter ses vieux jours mais il ne faut pas qu'il oublie le Viagra. car le pognon c' est bien mais il faut aussi assurer.

  • PACIFIQUE1 -

    Pauvre Julie!!! Elle s'attendait être la première dame.....et elle n'est que la paillasse de François. Ils nous ont bien fait rigoler avec le casque et le scooter....sans oublier les croissants payés par les contribuables,mais çà c'est moins drôle.il aurait mieux valu les apporter aux restaurants du coeur !!!!!

  • athos65 -

    ce triste pitre rabaisse les femmes au rang d'exutoires, de torchons juste bonnes à le décongestionner.
    Ce bouquin, ces centaines d'heures passées à déverser ses petites sensations minables alors que la France fout le camp et que les terroristes rodent...Ca confine à la haute trahison un comportement pareil... En tous cas c'est une belle illustration du fameux principe de Peters : hollande a atteint son seuil d'incompétence lorsqu'il a atteint la présidence du conseil général de la Corrèze. C'est là où on aurait du stopper son ascension. Les 6 mois à venir vont etre bien longs ....et je plains le successeur et les francais car ca va etre tres tres dur de redresser le pays ...

  • chocolatine2 -

    Julie : fais ta valise et pars vite, ce sera mieux pour toi

  • [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]