Geneviève Delpech : "Je sais que je retrouverai Michel un jour"

Chargement en cours
 Michel Delpech et sa femme Geneviève, prennent la pose en marge d'un concert à l'Olympia à Paris.

Michel Delpech et sa femme Geneviève, prennent la pose en marge d'un concert à l'Olympia à Paris.

1/2
© Abaca, Stephan Kyndt/Alamo
A lire aussi

Fabien Gallet

Michel Delpech s'est éteint le 2 janvier 2016 à l'âge de 69 ans, emporté par un cancer de la gorge, laissant derrière lui ses trois enfants, sa belle-fille Pauline, mais aussi sa femme, Geneviève. Depuis la disparition de son mari, cette dernière ne s'était pas exprimée publiquement. Un mois après le dernier soupir du chanteur, elle sort du silence pour la première fois, dans une interview déchirante accordée au journal Le Parisien. L'occasion de revenir sur leur histoire d'amour après quelques 30 années de mariage.

Cela faisait plusieurs mois déjà que Michel Delpech se savait condamné, mais son décès, pour ses proches comme pour le public, n'en a été que plus difficile. Aujourd'hui, sa femme Geneviève brise la glace malgré la douleur, psychologique mais aussi physique. "L'absence est douloureuse, confie-t-elle de but en blanc. Sans Michel, je me sens mutilée. Il m'a tout apporté, la sagesse, la confiance. Je lui ai apporté aussi de la confiance, de l'énergie solaire. Nous étions un couple comme on en voit peu... Mais je suis aussi sereine, car je crois à une vie après la mort", explique la médium qui évoquait ses prédispositions dans une interview accordée à France Dimanche en novembre dernier mais aussi et surtout dans son livre, Le Don d'ailleurs, paru en octobre dernier. Elle ajoute, avec certitude : "Je sais que je retrouverai Michel un jour".

D'ailleurs, Geneviève Delpech savait bien des choses, avant même que son mari n'apprenne l'existence de son cancer. "J'ai senti qu'il y avait 'un problème' dans sa bouche. Et chaque jour, je lui ai dit d'aller voir un médecin. Ce qui fait mal, c'est que le jour où le professeur lui a diagnostiqué son cancer, il lui a dit : 'Vous seriez venu il y a un an, cela aurait tout changé.' Ce devait être son destin", explique-t-elle avant de préciser que le chanteur "s'est battu comme un lion... Jusqu'à ce qu'il soit certain que ses enfants et moi serions bien".

Une force de caractère qui s'est accrue au cours des dernières semaines précédant son décès. "Il a pris conscience qu'il allait mourir en juin dernier et il a passé les six derniers mois dans le couloir de la mort sans jamais se plaindre. Pour moi, il y a un avant et un après sa maladie. J'ai découvert une autre facette de lui, qui me rend encore plus admirative."

Pour surmonter le départ de l'interprète du tube Pour un flirt, Geneviève Delpech peut compter sur ses proches : "Je suis très entourée. S'il y a quelque chose que nous avons réussi, c'est bien une famille. Cela rend son absence un peu moins douloureuse." Et c'est sans compter le soutien des fans du chanteur : "Je reçois du courrier tous les jours, précise-t-elle. Cela me fait plaisir pour lui qui doutait tant."

 
11 commentaires - Geneviève Delpech : "Je sais que je retrouverai Michel un jour"
  • avatar
    canette45 -

    elle n'est pas la seule à perdre son mari
    moi aussi le mien est mort est resté 45 jours en réa
    et j'en fais pas tout un fromage
    tous ces artistes qu'ils arrêtent de se plaindre y'a des gens
    qui ont des misères encore plus graves

  • avatar
    gene4 -

    pourquoi chaque fois qu'il y a un décés de personnes connues faut-il qu'on claironne
    la douleur de tous ceux qui restent.Assez assez tout le monde a ses problèmes et du
    meme genre.

  • avatar
    counoel -

    cela interresse plus personne,regarde comme "the voice" si tu chantes Français t'es plus dans l'air du temps,a moins que tu sois la fille de la banquiere de Vinci ,tu pouras "chanter"

  • avatar
    lapardeschoses -

    Que de donneurs de leçons !!!!

  • avatar
    minou56 -

    vous etes tous une bande de nases........................

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]