Guillaume Gallienne : un drame a éveillé sa vocation

Chargement en cours
 Portrait de Guillaume Gallienne réalisé en mai 2016.

Portrait de Guillaume Gallienne réalisé en mai 2016.

1/2
© BestImage, Cédric Perrin
A lire aussi

Fabien Gallet

Guillaume Gallienne s'apprête une nouvelle fois à crever l'écran dans le film "Cézanne et moi". À l'occasion de la sortie de ce long-métrage signé Danièle Thompson, le comédien s'est confié sur sa vocation pour la comédie dans les pages du magazine ELLE.

Il est des passions que l'on n'explique pas. Guillaume Gallienne, lui, sait que sa vocation pour le théâtre et la comédie n'est pas le fruit du hasard : il la doit à un événement familial dramatique. Non pas à ses parents mais bien à une cousine.

C'est ce que ce dernier a révélé dans les pages du magazine ELLE, en kiosque le 16 septembre 2016, à l'occasion de la sortie, mercredi 21 septembre prochain, de "Cézanne et moi". Un film dans lequel il interprète le peintre Paul Cézanne, au côté de Guillaume Canet, qui, lui, prend les traits de l'écrivain Émile Zola. "Ma vocation vient d'un drame, explique Guillaume Gallienne. À la mort de ma cousine, le 24 décembre 1990, j'ai pris conscience du caractère éphémère des choses. J'ai compris que l'on pouvait mourir demain et je me suis avoué la vérité : je voulais faire du théâtre".

"J'ai eu de la chance"

Celui que l'on a pu admirer en 2013 dans le film "Les Garçons et Guillaume, à table !" estime avoir saisi les bonnes occasions au bon moment et avoir bénéficié d'un soutien sans faille de ses proches. "Au moment de passer le concours d'entrée au Conservatoire, j'ai dit à mon père : 'Sur les 1 200, ils en prennent 30.' Et il m'a répondu : 'Qu'est-ce que t'en as à foutre, t'as besoin que d'une place.'", se souvient l'artiste avant d'ajouter : "Ma légitimité se rejoue au cas par cas, à chaque fois, avec chaque rôle. C'est pour ça que je suis à la Comédie-Française et que j'y reste : voilà le seul endroit où l'on me donne la confiance et donc peut-être une légitimité !".

Lui qui se voit comme un homme "à fleur de peau" qui n'a pas de "problème à exprimer une émotion", avoue ne pas faire de focus sur son succès ou son image. Le comédien de 44 ans reste avant tout très humble : "Je suis plutôt du genre à regarder la route qui est devant. Mais si vous me demandez de jeter un coup d'oeil en arrière, précise Guillaume Gallienne, je dirais que j'ai eu de la chance, et que j'ai fait des rencontres formidables. Si je suis content de ce que je suis devenu ? Pas forcément, même si j'ai fait quelques progrès, j'espère", conclut-il.

 
21 commentaires - Guillaume Gallienne : un drame a éveillé sa vocation
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]