Hélène Darroze : "J'ai de la chance car j'ai été maman assez tardivement"

Chargement en cours
 Hélène Darroze à l\

Hélène Darroze à l'avant-première du film Salaud on t'aime à Paris, le 31 mars 2014.

1/2
© Abaca, Thierry Orban
A lire aussi

Fabien Gallet

Alors que la saison 7 de Top Chef rencontre toujours un franc succès sur M6, Hélène Darroze revient sur son expérience à la télévision mais aussi sur sa carrière, partagée entre les cuisines et sa famille, dans une interview accordée à Télé Obs.

Pour la seconde année consécutive, Hélène Darroze fait partie du jury de Top Chef, aux côtés de ses amis chefs, Philippe Etchebest, Jean-François Piège et Michel Sarran. "J'ai beaucoup aimé la saison précédente, sinon je ne serai pas revenue", confie-t-elle, avant d'ajouter que prendre part à cette émission avait apporté "de la fraîcheur dans (sa) façon de pratiquer le métier."

Car au-delà de ce rôle de juré, Hélène Darroze a bien d'autres casquettes. Il faut dire que cette dernière est à la tête d'un établissement deux étoiles à Londres, ainsi que d'un restaurant étoilé à Paris. Elle a même été sacrée "Meilleure femme chef du monde", en marge du prix Veuve Clicquot, en 2015. Pourtant, elle ne s'attendait pas à un tel succès. Celle qui a été encouragée par Alain Ducasse et qui a fait ses armes auprès de son papa, dans le restaurant familial, admet en effet avoir "appris sur le tas". "Je suis une sorte d'autodidacte, à l'écoute de mes émotions", dit-elle avant d'expliquer que ses deux grands-mères lui ont "appris comment donner du bonheur à travers la cuisine."

Étonnament, Hélène Darroze reste convaincue que son métier "n'est pas fait pour (les femmes)." Encore moins pour une maman. "Lorsqu'on travaille en cuisine il est impossible d'être là le soir pour donner le bain, pour raconter la petite histoire du coucher à ses enfants. C'est quand même une vie un peu à l'envers. J'ai de la chance car j'ai été maman, assez tardivement, à 40 ans. Si je l'avais été avant je ne suis pas sûre que j'aurai pu faire cette carrière de chef", estime la mère de deux fillettes, de 9 et 7 ans.

Aujourd'hui, elle fait pourtant de sa priorité le bien-être de ses filles. "Entre Top chef, mon restaurant parisien (...), j'avais vraiment besoin de passer plus de temps à Paris. C'est pourquoi j'ai rapatrié toute la famille en France. C'est beaucoup plus simple et cela m'apporte ainsi une sérénité qui se ressent sur mes filles", conclut-elle.

 
0 commentaire - Hélène Darroze : "J'ai de la chance car j'ai été maman assez tardivement"
  • [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]