Hélène Darroze se confie sur ses filles adoptives et sa féminité

Chargement en cours
 Helene Darroze teste l'attraction Ratatouille à Disneyland Paris, en juin 2014.

Helene Darroze teste l'attraction Ratatouille à Disneyland Paris, en juin 2014.

1/2
© Abaca, Alban Wyters
A lire aussi

Fabien Gallet

Le nouveau numéro de Marie Claire fait la part belle au lien maternel et à la féminité en donnant la paroles à 13 personnalités. Parmi elles, Hélène Darroze, la célèbre chef qui arbore deux étoiles avec son établissement londonien et une avec son restaurant parisien, se confie sur ses deux filles, Charlotte, âgée de 9 ans et Quiterie, 7 ans.

Alors que ce mardi 8 mars n'est autre que la Journée internationale pour les droits des femmes 2016, dans les pages du dernier numéro de Marie Claire, Hélène Darroze parle féminité. Celle qui officie dans l'émission Top Chef sur M6, aux côtés d'autres pointures comme Philippe Etchebest et Michel Sarran, reste un modèle frappant de réussite au féminin. Et pour cause, celle qui a été sacrée meilleure femme chef du monde en 2015 a de qui tenir : sa maman. "Elle m'a toujours recommandé de garder mon indépendance", confie-t-elle. "Elle n'a jamais lâché sa pharmacie, même si elle aidait papa au restaurant."

Ce féminisme dont elle a hérité, Hélène Darroze semble vouloir le transmettre à ses propres filles. "Je les encouragerai à vivre leur passion, comme j'ai été encouragée à vivre la mienne", indique cette maman qui aura de quoi faire étant donné que sa petite Charlotte souhaite devenir "couturière" tandis que Quiterie, du haut de ses 7 ans, elle, rêve de devenir "un lapin".

Quant à la question de la féminité, c'est une donnée qui est venue sur le tard chez la reine des fourneaux de 49 ans. Elle avoue d'ailleurs que sa propre mère était "désespérée" par son côté "garçon manqué". "La féminité est venue à l'adolescence en l'observant. Elle était très coquette, avec cet esprit un peu Coco Chanel, ses vestes en tweed", se souvient Hélène Darroze dont ses filles sont, elles, "très féminines". "Elles refusent de porter des pantalons. Tout le contraire de moi, avec ma tenue de cuisinière obligatoire", s'amuse la chef. "On n'aimerait pas être des garçons parce qu'ils ont trop de muscles", précise la jeune Quiterie, tandis que sa soeur, Charlotte, ajoute à propos de sa mère : "C'est une maman que nous aimons beaucoup. On lui laisse souvent des petits mots d'amour dans la maison." Et d'ajouter avec déjà beaucoup de maturité : "Je veux bien des enfants, mais comme maman, en les adoptant."

 
1 commentaire - Hélène Darroze se confie sur ses filles adoptives et sa féminité
  • avatar
    emefa12 -

    Une femme talentueuse , avec du caractère et qui reste féminine, c'est très bien, mais elle devrait commencer à veiller à sa ligne, car elle prend de l'ampleur .....

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]