Ingrid Chauvin présente son fils : "Me séparer de lui est un supplice"

Chargement en cours
 "Une" du magazine Paris Match, en kiosque jeudi 22 septembre 2016.

"Une" du magazine Paris Match, en kiosque jeudi 22 septembre 2016.

1/2
© BestImage, Philippe Doignon
A lire aussi

Fabien Gallet

Deux ans après avoir tragiquement perdu sa fille Jade, alors âgée de 5 mois, Ingrid Chauvin peut enfin renouer avec le bonheur maternel. Un bonheur qui a un nom : Tom. Un petit garçon né le 10 juin 2016 que sa maman a accepté de présenter en couverture de Paris Match.

Ingrid Chauvin est une femme heureuse. En Une du magazine Paris Match paru jeudi 22 septembre 2016, elle apparaît plus radieuse que jamais avec son bébé : un petit Tom qui a fêté ses trois mois le 10 septembre dernier, sereinement lové contre elle. Si deux ans après la disparition de leur premier enfant la douleur est évidemment toujours omniprésente, pour l'ex-star de la série "Femmes de loi" et son mari Thierry Peythieu, le vent a tourné.

Des parents totalement comblés

C'est une vraie "maman louve" qui évoque avec émotion le nouveau bonheur de son couple, depuis l'arrivée de Tom. "C'est un bébé très éveillé, curieux et joyeux. Il nous comble de bonheur", explique la comédienne de 42 ans avant de revenir sur le moment où elle a appris être à nouveau enceinte : "J'ai pris les premiers symptômes pour la manifestation de mon désir profond (mais) devant le résultat positif du test, je suis restée comme anesthésiée ! J'ai ri, j'ai pleuré, j'ai remercié, ajoute-celle qui rêvait de prendre sa revanche sur la vie. L'annonce de cette grossesse résonnait comme un miracle. Un véritable cadeau tout droit tombé du ciel, au moment où je m'y attendais le moins, où je n'y croyais plus. Un cadeau de Jade, ma fille disparue. C'est ainsi que je le vis, avec beaucoup d'émotion", dit-elle.

Une angoisse permanente

Aujourd'hui la comédienne déclare vivre "un rêve dont (elle) ne (s'est) toujours pas réveillée". Mais si le bonheur est de mise, l'inquiétude l'est aussi. Si Ingrid Chauvin reconnaît que son petit garçon "a été un bébé rassurant, extrêmement paisible, serein et détendu", elle admet qu'il lui a été "difficile de le lâcher du regard". "Aujourd'hui encore, nous le veillons 24 heures sur 24, précise-t-elle. Les appréhensions diminuent au fil des semaines, mais nous ne sommes pas des parents comme les autres... Nous savons que tout est fragile, que tout peut basculer. Alors je savoure chaque instant auprès de mon fils, et nous sommes très fusionnels".

La jolie maman sait pourtant qu'elle et son mari devront faire en sorte de "ne pas trop l'étouffer". "Me séparer de lui est un supplice, mais je sais également qu'il est important de poursuivre mon métier", conclut celle qui a récemment retrouvé le chemin des plateaux de tournage pour jouer dans un épisode de "Joséphine ange gardien", au côté de Mimie Mathy.

 
24 commentaires - Ingrid Chauvin présente son fils : "Me séparer de lui est un supplice"
  • avatar
    LABU -

    J'espère qu'elle nous fera hisser les drapeaux quand il aura ses premiers poils au zizi ! Pauvre gosse !
    Elle est plus à plaindre qu'à blamer. Elle ne se rend pas compte de ce qu'elle va faire peser sur l'avenir de ce petit garçon.
    Pauvre d'elle quand il va la virer en toute humanité. Normalement "l'amour des parents est le seul qui pousse vers l'extérièur " Encore faut il que ceux ci soient un minimum égoistes ce qui est toujours le cas des parents....
    Je ne crois pas que l'on fasse un enfant pour en remplacer un autre.

  • avatar
    biutiful -

    orange sponsorise ingrid chauvin??? tous les jours on y a droit!!! pour une actrice de série, b, c???

  • avatar
    jjgoodlife -

    Longue et heureuse vie à vous trois.

  • avatar
    Teddy11 -

    Très heureuse pour elle, Ingrid est une artiste que j'adore, elle est magnifique et eût égard à ce qu'elle a connu, j'imagine qu'elle doit être très heureuse....bonne continuation Mde Chauvin et continuez à nous émerveillez dans vos films..vous êtes remarquable !!

  • avatar
    nona1 -

    C'est pour quand son arbre généalogique?

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]