Isabelle Mergault se livre : sa fille, son célibat, sa nouvelle pièce

Isabelle Mergault se livre : sa fille, son célibat, sa nouvelle pièce

Isabelle Mergault

A lire aussi

Camille Inglebert

Alors qu'elle s'apprête à monter sur les planches avec la pièce Ne Me Regardez Pas Comme Ça, qu'elle a co-écrite et qu'elle interprète avec Sylvie Vartan, Isabelle Mergault est toute entière concentrée sur cet objectif professionnel, et a peu de temps pour sa vie amoureuse. "Je suis célibataire depuis un moment. Comme je ne sors pas, je ne rencontre personne", a-t-elle confié au magazine Gala.

Cela tombe parfaitement, car Isabelle Mergault le sait, elle a du mal à concilier projets professionnels et vie de couple épanouie. "Mes amours m'épuisent. Je n'arrive pas à travailler, j'ai toujours l'autre en tête. C'est moche, mais je bosse mieux sans l'amour tel que je le conçois : une passion absolument prenante", révèle-t-elle. En outre, la comédienne l'avoue volontiers, elle est faite pour les relations intenses et s'ennuie quand la fièvre n'est plus au rendez-vous : "Je ne comprends que la passion, dès qu'elle disparaît je ne vois plus l'utilité d'être à deux. Si mon coeur ne bat plus pour aller au rendez-vous, si on ne saute plus dessus dans l'entrée, je m'ennuie."

Outre sa carrière, Isabelle Mergault trouve son bonheur auprès de sa fille Maya, qu'elle a adoptée. "Il y a six ans, j'ai croisé une jeune femme en difficulté et je l'ai aidée. Je me suis occupée de sa petite Maya", explique la comédienne. Et leur relation n'a cessé de grandir depuis lors, au point que : "J'ai cessé de fumer à la maison, j'ai mangé bio. J'ai fait des trucs aussi absurdes que d'aller à des réunions de parents d'élèves. Quand elle a eu trois ans c'était une évidence, j'étais devenue sa mère". Isabelle Mergault entreprend alors les démarches pour adopter la petite fille d'origine nigérienne, avec le consentement de la mère biologique de l'enfant.

C'est en mère amusée mais attentive qu'elle raconte une anecdote à son sujet. Au moment de l'adoption, la petite Maya se demande si elle va "devenir blanche". "Ça l'inquiétait cette différence de couleur. Un jour quand elle avait quatre ans, je lui ai montré les gens qui bronzaient sur une plage : 'Regarde, ils rêvent d'être comme toi'. On n'en a plus jamais reparlé. Ma fille est magnifique", conclut Isabelle Mergault.

 
3 commentaires - Isabelle Mergault se livre : sa fille, son célibat, sa nouvelle pièce
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]