Jackie Kennedy : "JFK n'a jamais été amoureux d'elle" selon sa biographe

Chargement en cours
 John Fitzgerald Kennedy et Jacqueline Kennedy dans le jardin de la Maison-Blanche à Washington, le 24 mai 1962.

John Fitzgerald Kennedy et Jacqueline Kennedy dans le jardin de la Maison-Blanche à Washington, le 24 mai 1962.

1/3
© Abaca, UPPA/Photoshot
A lire aussi

Hélène Garçon

Alors que le très attendu biopic "Jackie" de Pablo Larraín est sorti sur grand écran ce mercredi 1er février 2017, la vie de l'épouse de JFK n'a jamais autant fasciné le public, mais aussi les médias. À l'occasion de la sortie du film, le magazine Madame Figaro s'est tourné vers Sarah Bradford, la biographe de Jacqueline Kennedy, pour en savoir un peu plus sur la vie tumultueuse de l'Américaine.

Tandis que tous les regards sont braqués sur la Maison-Blanche, où Melania Trump fait ses premiers pas comme First Lady, une autre Première dame américaine est au centre de toutes les attentions. Presque 23 ans après sa mort et 53 ans après celle de John Fitzgerald Kennedy, Jacqueline Kennedy - surnommée Jackie - est réincarnée sur grand écran par une Natalie Portman prodigieuse dans le biopic "Jackie", actuellement en salle.

Et si la vie de la veuve du 35e président des États-Unis continue autant de fasciner, ce n'est pas seulement à cause de la mort tragique de son mari à Dallas, dans sa décapotable Lincoln Continental, mais aussi pour le destin hors norme de Jacqueline Bouvier, qui deviendra après la mort de JFK, l'icône Jackie Kennedy. "Jackie n'est pas née dans la tragédie, elle était née pour la tragédie", confirme Sarah Bradford, célèbre biographe de la First Lady à Madame Figaro.

"Elle était une incroyable épouse pour John"

Du vivant de son mari, le président démocrate John Fitzgerald Kennedy, Jackie se révèle être une First Lady exemplaire. Un rôle taillé sur-mesure pour la jeune femme issue d'une riche famille américaine, davantage galvanisée par les flashs des appareils photo que par la politique elle-même. "Elle irradiait lors des déplacements présidentiels", explique Sarah Bradford au magazine féminin. "Je suis le type qui accompagne Jackie Kennedy", aurait même plaisanté John Fitzgerald Kennedy lors d'une conférence de presse en France.

"En plus d'être une parfaite Première dame, elle était une incroyable épouse pour John. Ce qu'il n'était pas pour elle", ajoute la biographe. Les infidélités de JFK n'étaient un secret pour personne, et surtout pas pour Jackie Kennedy, qui est alors dépeinte comme une épouse bafouée : "Jacqueline était profondément éprise de son mari, qu'elle savait pourtant infidèle. Elle l'aimait parce qu'il ressemblait à son propre père, un père qu'elle admirait tout en sachant qu'il était un coureur, un ami plus qu'un père, un homme dont elle se sentait un peu responsable."

Un amour à sens unique d'après la biographe britannique, qui a également rédigé celle de Lady Diana. "JFK n'a jamais été amoureux de Jackie. Il n'a jamais été amoureux de personne", assure-t-elle.

 
5 commentaires - Jackie Kennedy : "JFK n'a jamais été amoureux d'elle" selon sa biographe
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]