Jane Birkin : "À Paris, tout me rappelle Kate : les lieux, les gens"

Chargement en cours
 Jane Birkin pose au coeur du jardin des Tuileries à Paris, le 4 juin 2015.

Jane Birkin pose au coeur du jardin des Tuileries à Paris, le 4 juin 2015.

1/3
© BestImage, Denis Guignebourg
A lire aussi

Fabien Gallet

Le 11 décembre 2013, la photographe Kate Barry, fille de Jane Birkin et du musicien britannique John Barry, perdait tragiquement la vie en chutant du quatrième étage de son immeuble parisien. Près de trois ans après cette disparition, sa mère ne cache pas sa douleur.

Jane Birkin "va mieux". C'est en tout cas ce qu'elle confie au journal Le Parisien, dans une interview publiée mardi 25 octobre 2016. Pourtant, ces dernières années, la vie de l'artiste a été bouleversée par la mort de sa fille, Kate Barry, alors âgée de 46 ans. Un décès traumatisant, auquel s'est ajouté ces derniers mois une lutte acharnée contre une maladie auto-immune. Aujourd'hui remise sur pied, elle compte bien reprendre la route avec une tournée baptisée Gainsbourg Symphonique. "Il y a chez moi une espèce de précipitation. L'envie de faire tout pendant qu'on peut. C'est l'hôpital qui m'a appris ça", explique-t-elle.

Pourtant, la disparition de sa fille reste omniprésente dans son esprit. "La peine est tellement grande, le manque... Se dire que je vais être sans elle jusqu'à la fin de ma vie, c'est inimaginable", admet celle qui fut, dix ans durant, la compagne du regretté Serge Gainsbourg avant de poursuivre : "Elle me disait qu'elle me garderait quand je serais vieille. J'avais de la chance d'avoir une fille pareille ! Elle était terriblement humaine."

Chanter pour oublier ?

Celle qui compte partir en tournée internationale pendant deux ans, voit donc dans ses futurs concerts qu'elle donnera partout en France et à l'étranger une bonne occasion de changer d'air. "J'étais trop triste dans ma maison parisienne, cela me fait du bien de sortir", assure-t-elle avant de déclarer : "Dès qu'il y a de la compagnie, je me sens mieux. À Paris, tout me rappelle Kate : les lieux, les gens. J'ai fait quelques lectures des textes de Serge Gainsbourg avec Michel Piccoli et Hervé Pierre en province et cela m'a fait énormément de bien."

C'est d'ailleurs loin de la capitale que la mère de Charlotte Gainsbourg, qui elle "a eu besoin de partir vivre à New York" après le décès de sa soeur, a travaillé sur son futur nouvel album. "On revient de Pologne, où nous avons enregistré l'album avec l'orchestre de Varsovie. Il doit sortir en février", révèle l'interprète de La Gadoue qui fêtera le 14 décembre 2016 ses 70 ans. "Ce soir-là, j'ai fait exprès de chanter à Clermont-Ferrand dans un théâtre dont je connais bien le directeur", confie-t-elle. "Je ne voulais pas être à Paris. Kate aurait eu 50 ans en avril prochain, c'est surtout à ça que je pense". Et de conclure : "Depuis trois ans, j'évite les anniversaires. Il n'y a que Noël que j'aime fêter."

 
24 commentaires - Jane Birkin : "À Paris, tout me rappelle Kate : les lieux, les gens"
  • chico38 -

    Perdre un enfant doit etre la chose la plus douloureuse a vivre pour une mere , mais rien n'oblige JB de revenir a Paris si ça lui fait simal que ça, de nos jours on peut faire quasiment tout a distance !

  • apache1958 -

    il y a des blaireaux quicritiquent sans la connaître et c est quelqu'un de bien . ce sont aigris voir des gros cons même

  • harka4 -

    Elle en aura mis du temps pour apprécier celui qui l'a faite exister....Mieux vaut tard que jamais...

  • soledad -

    Quand frappe le malheur, on est souvent seul. Les gens n'aiment pas, ne supportent pas que l'on soit triste. Jane Birkin a une peine immense: les internautes ne sont pas obligés de compatir à sa peine mais respectez-là. Pourquoi vos commentaires bêtes et méchants?

  • Lookatit -

    Pour d'autres raisons moi non plus, je n'y met plus les pieds à Paris ou je suis né.
    Et si je pouvais quitter la France je le ferais volontiers

  • [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]