Jean d'Ormesson : "J'aimais aussi les hommes"

Jean d'Ormesson : "J'aimais aussi les hommes"

Jean d'Ormesson se confie.

A lire aussi

Roxane Centola

Académicien populaire, Jean d'Ormesson a l'honneur de rejoindre le Cercle de la Pléiade, signe de reconnaissance ultime pour de nombreux écrivains. L'occasion pour l'homme de lettres de 89 ans de se livrer dans les colonnes de Gala. L'un des sujets abordés ? Les femmes, évidemment, dont il est un grand admirateur.

Si Jean d'Ormesson a découvert les joies de la chair assez tard, il s'est toutefois bien rattrapé. Il raconte, avec beaucoup de franchise : "J'ai très peu profité de ma jeunesse. J'avais des parents si merveilleux que c'en était un peu dégoûtant. Les bons sentiments coulaient à flot (...) Je remplaçais donc la sexualité par le travail". Il poursuit : "C'est bien simple, jeune, pour moi, le corps n'existait pas. Je n'aimais pas le sport. Je ne faisais que travailler. J'ai toujours pensé, d'ailleurs, qu'une des supériorités de l'Occident venait du retard de la sexualité chez les jeunes gens". Marié depuis 1962, il poursuit : "J'ose à peine vous dire à quel point j'ai connu les femmes. Ça m'est venu à 21 ans et, à partir de là, ça a eu des conséquences désastreuses".

S'il confie ne pas être homosexuel, il avoue toutefois aimer la compagnie de la gent masculine et soutenir leur cause : "J'aimais aussi les hommes. J'ai souvent dormi avec des homosexuels, j'aime leur compagnie. Un jour je suis allé à Venise où j'ai pris une chambre avec mon neveu et l'hôtelier a dit 'ah oui, nous avons aussi reçu monsieur Gide et son neveu'. Le quiproquo nous a fait rire".

 
0 commentaire - Jean d'Ormesson : "J'aimais aussi les hommes"
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]