Jean-Luc Delarue : le combat d'un père pour la vérité

Chargement en cours
 Jean-Luc Delarue visite l\

Jean-Luc Delarue visite l'Institut Sainte-Claire à Verviers en Belgique, le 1er juin 2011.

1/2
© Abaca, Danny Gys
A lire aussi

Fabien Gallet

Le 23 août 2012, Jean-Luc Delarue perdait la vie des suites d'un cancer. Si depuis, certains ont réussi à faire leur deuil, pour d'autres c'est loin d'être le cas. Le père de l'animateur, notamment, pointe encore aujourd'hui du doigt certaines zones d'ombres autour de la mort et l'inhumation de son fils.

Voilà déjà quatre ans que Jean-Luc Delarue nous a quitté. Une disparition éprouvante pour sa femme, ses enfants, ses proches, son public, mais aussi et surtout son père, Jean-Claude, qui depuis cette tragédie cherche à tout prix à trouver les réponses à ses questions. Effectivement, ce dernier est sorti de son silence pour exprimer sa colère et son désespoir, convaincu que la mort de son fils et les procédures qui ont suivies son décès ne sont pas claires.

Un père informé de la mort de son fils par des journalistes

Invité à s'exprimer au micro d'Europe 1, mercredi 24 août 2016, dans Le Grand Direct des Médias, Jean-Claude Delarue est revenu sur la manière dont il a appris la disparition de l'animateur. "Il est mort le matin du jeudi 23, à 10h20, selon le document officiel. Et l'après-midi, deux mails ont été envoyés sous sa signature, a-t-il confié. Vingt-six heures après, des journalistes de (Europe 1) m'ont appelé pour avoir confirmation et c'est comme ça que j'ai su que mon fils était mort", a-t-il révélé, expliquant ne pas avoir "su qu'il allait être enterré". "Je n'ai pas pu le voir une dernière fois. Je n'ai pas pu savoir où il avait été enterré la première fois au Père Lachaise et la deuxième fois au cimetière de Thiais", a-t-il regretté.

Aujourd'hui, Jean-Claude Delarue est donc en quête de la "vérité". "Je vais avoir 77 ans, âge respectable (...), mais je n'ai plus de temps à perdre", a-t-il ajouté avant d'en dire plus sur son souhait le plus cher : "Je veux savoir la vérité sur le combat que je mène depuis quatre ans à propos de mon fils : pourquoi je n'ai pas pu le voir les trois derniers mois de sa vie ?" Ce dernier, qui lutte pour que les "parents d'en­fants, qui sont morts mariés (aient) le droit d'être informés immédiatement de la mort et également d'être présents à l'en­ter­re­ment", a lancé une pétition en précisant que "rien ne l'arrêtera".

Un héritage en jeu ?

Selon Jean-Claude Delarue, la question de l'héritage a pu lui jouer des tours, même s'il assure ne pas être "dans le coup". "Le seul héritage que je lui avais demandé, c'est que j'avais confié à mon fils des photos de lui enfant et il m'avait promis de me donner des copies des tirages de ces photos. C'est le seul héritage que je demandais et je ne l'ai pas eu", a désespéré le père de l'animateur-producteur, qui doit composer avec des relations extrêmement tendues avec Anissa, l'épouse du défunt. "Je pense à lui tout le temps (...), beaucoup", a conclu le père de la star disparue, toujours très "fier" de son fils.

 
1 commentaire - Jean-Luc Delarue : le combat d'un père pour la vérité
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]