Jean-Marc Généreux, ses confessions sur la maladie de sa fille

Chargement en cours
 Jean-Marc Généreux en marge du 8e Festival du Film d\

Jean-Marc Généreux en marge du 8e Festival du Film d'Angoulême, le 26 août 2015.

1/2
© Abaca, Jérôme Dominé
A lire aussi

Fabien Gallet

Jean-Marc Généreux mène un combat d'envergure. Avec sa femme, France, le danseur chorégraphe québécois se bat contre la maladie de sa fille, Francesca, atteinte du syndrome de Rett. Pour l'émission "Confessions intimes" sur NT1, ce dernier a accepté de partager le quotidien de sa famille. Un moment extrêmement touchant.

On le retrouvera bientôt au sein du jury de Danse avec les stars à l'occasion de la 7e saison du programme phare de TF1. Pendant quelques semaines, Jean-Marc Généreux sera contraint de laisser derrière lui au Québec, sa femme et surtout sa fille de 17 ans, Francesca, atteinte du syndrome de Rett, maladie neurologique génétique sur laquelle il est revenu dans la nouvelle formule de l'émission Confessions Intimes, diffusée sur NT1, jeudi 25 août 2016. "Ces séparations ne sont pas toujours faciles, admet-il, mais elle rendent les retrouvailles encore plus chaleureuses".

L'acolyte de Chris Marques, Marie-Claude Pietragalla et Fauve Hautot a accepté de se filmer chez lui, au Québec, et de partager son quotidien en famille. Des séquences touchantes au côté de sa fille lourdement handicapée, ne pouvant ni marcher, ni parler, avec qui il essaie de passer le plus de temps possible. "Ma priorité, explique ce père de famille, c'est qu'elle entende mon coeur battre à travers son coeur à elle". Raison pour laquelle il n'hésite pas à lui parler longuement et la couvrir de baisers.

"Un énorme coup à prendre dans la tronche"

Les premiers jours qui suivirent l'annonce de la maladie de Francesca se sont révélés extrêmement difficiles pour le chorégraphe. "Le diagnostic est tombé après un contrôle d'ADN, confie-t-il. C'était pour moi un énorme coup à prendre dans la tronche. Ma fille était diagnostiquée avec une maladie incurable, le syndrome de Rett. Une maladie, je sais que ça ne peut rien changer, mais qui touche une petite fille sur 15.000. Une", précise-t-il les larmes aux yeux, face caméra avant d'ajouter : "On dit que vos enfants sont uniques, mais à pas ce point là... Pendant cinq semaines, j'étais complètement à côté de moi-même. France, elle, a pleuré pendant cinq minutes. Après, elle savait exactement quoi faire avec fille."

S'il ne cache pas s'être demandé "pourquoi, en-haut", on lui avait envoyé "un défi de cette taille", Jean-Marc Généreux tente de positiver au maximum et garde le sourire, jusque sur le plateau de Danse avec les stars, à des milliers de kilomètres de ses proches.

 
3 commentaires - Jean-Marc Généreux, ses confessions sur la maladie de sa fille
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]