Jean-Paul Belmondo : son ex condamnée pour escroquerie

Chargement en cours
 Jean-Paul Belmondo lors du lancement du livre "Mes recettes bonne humeur" de Luana Belmondo à Paris, le 13 octobre 2016.

Jean-Paul Belmondo lors du lancement du livre "Mes recettes bonne humeur" de Luana Belmondo à Paris, le 13 octobre 2016.

1/3
© BestImage, Dominique Jacovides
A lire aussi

Fabien Gallet

En 2008, après s'être séparé de Natty Tardivel épousée en décembre 2002, Jean-Paul Belmondo succombait au charme de Barbara Gandolfi, une ex-mannequin femme d'affaires. Une romance qui aura duré quatre années et qui fait encore les gros titres aujourd'hui puisque l'ex-compagne de l'acteur vient d'être condamnée pour escroquerie.

À l'époque, leur relation a fait couler beaucoup d'encre. Pourtant, entre Jean-Paul Belmondo et Barbara Gandolfi, tout semblait bien parti. "Jean-Paul m'a dit qu'il avait flashé sur mon caractère extraverti, ma nature généreuse, mon sourire... Avant moi, dans sa tête, les femmes, c'était fini : il pensait qu'il ne rencontrerait plus personne. Maintenant, il veut que nous partions ensemble à la découverte des plus beaux endroits du monde", confiait la principale intéressée au magazine Gala en 2008. Rencontrée à Antibes, le comédien de 83 ans n'avait pas su résister à cette jeune femme de 40 ans sa cadette, vue en couverture de Playboy et ex-candidate à Miss Belgique.

Fraîchement séparée de son ex-compagnon, Frédé­ric Vander­wilt, elle expliquait garder de bonnes relations avec ce dernier. "Frédéric est un grand fan de Belmondo. Et puis, le père de mes enfants n'a jamais été l'homme d'une seule femme, c'est un libertin. Même si nous ne sommes plus amoureux, nous vivons toujours sous le même toit. Nous gérons beaucoup de grosses affaires ensemble...", assurait-elle.

Une double peine

Parmi les affaires évoquées auprès de Gala, Barbara Gandolfi cachait une escroquerie bien pensée, montée avec son ancien compagnon. Cette dernière a effectivement profité de sa relation avec l'illustre comédien français pour lui soutirer une somme importante d'argent. Une situation que l'entourage de Jean-Paul Belmondo craignait, remettant en doute la véracité des sentiments de la jeune femme. D'après le média belge La Libre, le tribu­nal correc­tion­nel de Bruges a finalement condamné Barbara Gandolfi à neuf mois de prison avec sursis et une amende de 5 500 euros pour avoir demandé à Bebel de lui "prêter" 200 000 euros. Une somme destinée à venir renflouer les caisses des boîtes de nuit qu'elle gérait avec Frédé­ric Vander­wilt. Ce dernier a lui écopé d'une peine de 18 mois de prison ferme et d'une amende de 5 500 euros.

De son côté, Jean-Paul Belmondo ne s'est pas porté partie civile dans l'affaire. L'acteur préfère privilégier le temps passé en famille, lui qui, en 2011 était victime d'un AVC. Un problème de santé sur lequel il est revenu dans les pages du Figaro Magazine, en kiosque le 10 février 2017. "J'ai songé à ma mère et à mon père. Je pensais qu'il fallait m'en sortir et que je pouvais y parvenir à condition, encore une fois, de le vouloir, comme ils me l'avaient toujours enseigné. (...) Preuve que la volonté permet beaucoup de choses", a expliqué la star en toute simplicité.

 
10 commentaires - Jean-Paul Belmondo : son ex condamnée pour escroquerie
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]