Jennifer Lawrence : une fille vraiment comme les autres

Chargement en cours
 Jennifer Lawrence, lors de la soirée des oscars de  Vanity Fair  à Los Angeles, le 28 février 2016.

Jennifer Lawrence, lors de la soirée des oscars de Vanity Fair à Los Angeles, le 28 février 2016.

1/2
© Abaca, Van Tine Dennis
A lire aussi

Hélène Garçon

Ne vous fiez pas à sa collection d'Oscars, à son compte en banque bien garni, ni même à sa beauté renversante. Jennifer Lawrence est comme vous et moi : une personne ordinaire. Dans les colonnes du magazine Harper's Bazaar, l'actrice a fait tomber le masque pailleté et se confie sur sa vie amoureuse (aussi sèche que le Sahara), sur ses soirées jet set et ses journées sous le soleil des États-Unis.

"Woody s'est coupé le pied. Il est resté dans l'une de mes chambres d'amis, mais c'est à ce moment-là que je me suis mise à vomir. J'ai cassé une bougie, car je ne vomis pas comme tout le monde, je balance mes bras dans tous les sens. Et je n'ai rien nettoyé, parce que je suis une c*nnasse." Et oui, cette conversation sonne un peu comme celle que vous pourriez avoir avec un ami, qui vous raconte sa dernière soirée un peu trop arrosée... à quelques détails près. En effet, le Woody évoqué par Jennifer Lawrence n'est autre que Woody Harrelson, l'acteur américain de la série True Detective et sa co-star dans la saga Hunger Games. Mais si tout le monde rêve de faire partie de son cercle intime, la jolie blonde de 25 ans avoue pourtant ne pas être l'acolyte idéale pour sortir le soir : "Je ne sors pas tard. Je suis un peu ennuyeuse. Je suis une mamie", explique-t-elle. "C'est dur de me faire sortir, et quand je finis par sortir je ne reste pas très tard. Et si je reste tard et que je me lâche vraiment, je finis par vomir" poursuit-elle.

En amour, Jennifer Lawrence n'a toujours pas trouvé la perle rare. "Le sexe ? Si quelqu'un pouvait m'expliquer ce que c'est..." s'amuse la star, avec beaucoup d'autodérision. L'ex de Chris Martin semble en avoir gros sur le coeur d'être encore seule et profite de l'interview pour lancer un appel à tous les célibataires de la planète : "Je veux être draguée ! Personne n'ose me demander, s'offusque-t-elle. Je suis seule chaque samedi soir... J'ai l'impression que pour rencontrer un mec, avec tout le respect que je demande, il faudrait qu'il ait vécu pendant cinq ans à Bagdad et qu'il n'ait aucune idée de qui je suis." Pour la nouvelle égérie de Dior, la cause de son célibat serait due à sa notorieté : "J'ai parfois l'impression que les gens sont intimidés par moi, mais je tente de faire de mon mieux pour empêcher ça. Il n'y a aucune raison d'être intimidée par moi. Pas du tout. Même si je peux le comprendre." Finalement, c'est dommage que le rôle de Bridget Jones ait déjà été pourvu, parce que Jennifer Lawrence aurait pu le tenir à merveille !

 
2 commentaires - Jennifer Lawrence : une fille vraiment comme les autres
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]