JoeyStarr évoque sa condamnation pour violences conjugales

Chargement en cours
 JoeyStarr assiste au dîner suivant la cérémonie des 40e César, au Fouquet's à Paris, le 20 février 2015.

JoeyStarr assiste au dîner suivant la cérémonie des 40e César, au Fouquet's à Paris, le 20 février 2015.

1/2
© Abaca, Aurore Maréchal
A lire aussi

Fabien Gallet

C'est sans tabou que JoeyStarr évoque ses frasques passées. Dernièrement, c'est au cours d'un entretien accordé à Léa Salamé pour le magazine GQ que l'ancien rappeur du duo NTM s'est laissé aller à quelques confidences. L'occasion de revenir avec la journaliste sur sa condamnation pour violences conjugales il y a quelques années.

"C'est pas parce que je me retrouve à aller faire 7 mois à Fleury-Mérogis que je suis le pire des enc**és", se défendait le nouveau membre du jury de Nouvelle Star, dans les pages de Paris Match, en février dernier. "J'en avais marre de me faire frapper sur la gueule et déchirer le visage", alors "j'ai craqué", confiait Didier Morville devant le tribunal en 2009, précisant avoir plaqué au sol son ex-femme, mère de deux de ses enfants, non "pas pour lui faire mal", mais "pour la maîtriser". Un acte qui lui aura valu plusieurs mois de prison ferme.

Aujourd'hui, dans GQ, JoeyStarr revient sans phare sur cette condamnation pour violences conjugales et apporte quelques précisions : "Je me suis battu avec elle, nuance. Je vous prie de croire que c'est de la princesse 'caribbean', de l'emmerdeuse de compétition et, malheureusement, je n'aime que ça, explique le chanteur de 48 ans. Donc, il y a des dommages collatéraux. Mais bien sûr que je regrette", précise-t-il avant d'orienter la discussion sur sa paternité : "Avec la mère de mes deux premiers enfants, on a eu deux beaux enfants, deux espèces de petits cons très smart, mais on a appris tous les deux à être des parents avec chacun une enfance compliquée...". En effet, ce dernier a connu une enfance difficile auprès de son père, ce qu'il avouait récemment à Catherine Ceylac dans l'émission Thé ou Café sur France 2.

Aujourd'hui, JoeyStarr pose un regard plutôt spécial sur le sentiment amoureux : "Est-ce qu'on se guérit du fait que l'amour crétinise ? Non. On ne guérit jamais de ça". Et de préciser face à une Léa Salamé perplexe : "Quand je dis l'amour crétinise, c'est juste que l'amour ça sent la barbe à papa comme ça sent la merde".

 
79 commentaires - JoeyStarr évoque sa condamnation pour violences conjugales
  • avatar
    jeef30 -

    encore un sinistre personnage qui se croit tout permis
    à virer

  • avatar
    jules3 -

    je trouve les commentaires tres injustes .moi : en voyant cette tete j'ai cru que c'était GeorgeClooney et puis son coté romantique me fait penser a Gerard Philippe ou Alain Delon dans le Guepard a moins que ce soit Clarke Gable dans autant en emporte le vent ...et quand il parle je crois entendre Rimbaud , mais le plus injuste c'est qu'on ne lui a pas encore remis la légion d'honneur ....ca finira bien par arriver ...

  • avatar
    erevan22 -

    Plutôt d'accord avec Toupie2. Les stars vieillissent souvent mal (il n'y a qu'à se rappeler Gainsbourg, et voir Renaud et son aigreur, Depardieu et sa bêtise, Madona qui ne sait plus quoi inventer pour se faire remarquer, etc .... ). Joey Star s'améliore plutôt avec le temps, et c'est déjà pas si mal (même s'il partait de loin, il est vrai).

  • avatar
    Shuffle -

    Souhaitons une bonne journée à MTM qui pollue la moitié des commentaires du site avec ses interventions incohérentes et hargneuses. Faut essayer les infusions.

  • avatar
    glau -

    avec une tronche pareille devrait etre autoriser a porter la burka

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]