Johnny Hallyday souffre toujours d'avoir été abandonné par son père

Chargement en cours
 Johnny Hallyday, lors des 31e Victoires de la Musique à Paris, le 12 février 2016.

Johnny Hallyday, lors des 31e Victoires de la Musique à Paris, le 12 février 2016.

1/2
© Abaca
A lire aussi

Fabien Gallet

De passage par la Belgique le week-end dernier, pour deux concerts donnés à Bruxelles dans le cadre de sa tournée Rester Vivant, Johnny Hallyday était de retour sur les terres de ses ancêtres. En effet, comme il l'explique au journaliste de Paris Match qui l'a suivi sur ses deux dates, le rockeur a "une moitié de sang français" par sa mère et "une moitié de sang belge" par son père. Dans les pages du magazine, il confie d'ailleurs toujours souffrir d'avoir été abandonné par ce dernier, peu après sa naissance.

"De lui, je n'ai connu que les pires aspects", confiait Johnny Hallyday à Télérama il y a quelques années. Aujourd'hui, de retour en Belgique, l'interprète de Requiem pour un fou, ne peut s'empêcher de penser à cet homme qu'il n'a pourtant presque pas connu. "C'est encore quelque chose de très douloureux pour moi, explique le mari de Laeticia Hallyday à Paris Match. Mon père m'a abandonné alors que je n'avais que 7-8 mois. Ma mère a tenu à ce qu'il me reconnaisse deux ans plus tard, car elle ne voulait pas qu'on pense que j'étais un fils de boche. Il s'est exécuté, mais je ne l'ai pas revu pour autant", précise-t-il.

À 72 ans, l'idole des jeunes, s'il admet penser à ce père absent, fait toutefois remarquer qu'il n'a de lui "que des mauvais souvenirs." Il faut dire que ce dernier, Léon Smet, n'a jamais fait les choses dans les règles. "Il m'a fait le coup, quand j'étais à l'armée, de venir organiser 'nos retrouvailles', se souvient Johnny Hallyday. Ça m'est resté en travers de la gorge. Et plus tard, dans une émission qui m'était consacrée, il était interviewé et quand on lui demande : 'ça vous fait quoi, le succès de votre fils ?', il répond sèchement un truc du genre : 'J'en ai rien à foutre'". Et la star de conclure : "Ça me fait encore du mal, mais on ne peut pas échapper à ses racines".

Pour sa part, Johnny Hallyday compte bien ne pas reproduire ce schéma paternel : "Honnêtement, j'essaie d'être avec mes filles tout l'inverse de ce qu'il a été avec moi. Fin du chapitre".

 
3 commentaires - Johnny Hallyday souffre toujours d'avoir été abandonné par son père
  • avatar
    pipolo -

    tu pense qu'il en avait rien a foutre sur sa harley et entouré de gonzesses la frime , la frime , toujours la frime je m'en souviens

  • avatar
    pipolo -

    tu pense qu'il en avait rien a foutre sur sa harley et entouré de gonzesses la frime , la frime , toujours la frime je m'en souviens

  • avatar
    coqnoir -

    il ne faut pas pousser d'autres sont dans le méme cas que lui à leur différence lui a les moyens pécuniers déjà une bonne chose

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]