Jude Law se rend dans la "jungle" de Calais pour défendre les migrants

Chargement en cours
 Jude Law se rend dans la "jungle" de Calais, pour y lire une lettre adressée à David Cameron, le 21 février 2016.

Jude Law se rend dans la "jungle" de Calais, pour y lire une lettre adressée à David Cameron, le 21 février 2016.

1/2
© Abaca
A lire aussi

Fabien Gallet

À l'image de George Clooney, Banksy mais aussi Muriel Robin ou Charles Aznavour, Jude Law soutient activement la cause des migrants. Dimanche 21 février, le comédien britannique s'est lui-même rendu dans la "jungle" de Calais afin de mobiliser l'opinion britannique sur le sort des quelques 3 700 individus, dont 400 mineurs, qui rêvent de rejoindre le Royaume-Uni.

Jude Law de passage surprise à Calais : un bon moyen de faire écho à la lettre signée par une centaine de personnalités parmi lesquelles Benedict Cumberbatch, Cat Stevens et Idriss Elba, récemment adressée au Premier ministre britannique, David Cameron. Un courrier visant à convaincre ce dernier d'ouvrir les frontières afin d'accueillir les mineurs isolés dont les familles sont déjà au Royaume-Uni. En compagnie de plusieurs célébrités, notamment le comédien Tom Stoppard et le chanteur Tom Odell, l'interprète du Dr. Watson dans Sherlock Holmes s'est rendu dans la "jungle".

Exit le costume, bonjour bonnet, veste et bottines. Jude Law a traversé le camp de fortune avant de monter sur une scène improvisée pour y lire, devant plusieurs centaines de migrants, des textes écrits par des réfugiés, afin de mettre la lumière sur cette situation dramatique. Une lecture traduite en arabe, en kurde ou encore en farsi.

L'acteur de 43 ans y est allé de son commentaire : "Je suis venu pour voir de mes propres yeux, me faire ma propre opinion de ce qui se passe ici, a-t-il déclaré selon l'AFP. J'ai rencontré des gens extraordinaires, et il m'a semblé important de montrer que c'étaient des êtres humains. J'ai été particulièrement ému par des centaines d'enfants, mineurs, seuls, qui ne devraient pas être là et qui ont besoin qu'on s'occupe d'eux, c'est aussi simple que ça", a-t-il ajouté avant d'en appeler au bon sens du Premier ministre britannique : "Cher David Cameron, l'annonce récente de supprimer une partie du camp de réfugiés de la jungle, à Calais, va détruire les habitations de milliers de personnes, notamment beaucoup de familles et des centaines d'enfants non accompagnés qui ont déjà fui la guerre et les persécutions", a ainsi déclaré Jude Law.

En effet, selon un arrêté pris par la préfecture du Pas-de-Calais, les occupants de la partie Sud du bidonville doivent être expulsés dans les prochaines heures, avant que la zone ne soit détruite, d'ici mercredi.

 
1 commentaire - Jude Law se rend dans la "jungle" de Calais pour défendre les migrants
  • [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]