Julien Lepers : anéanti par son éviction de France Télévisions

Chargement en cours
 Julien Lepers

Julien Lepers

1/2
© Abaca
A lire aussi

Fabien Gallet

C'est une décision qu'il ne comprend toujours pas. "Nous avons décidé de garder Questions pour un champion avec un nouvel animateur", annonçait Dana Hastier, directrice de France 3, le 7 janvier 2016. "Je salue Julien Lepers et je lui souhaite de belles aventures". Le 22 février prochain Samuel Etienne (photo-ci-dessus) prendra donc les rênes l'émission. L'animateur historique du programme reste, lui, profondément choqué par cette éviction pure et simple de France Télévisions.

Soutenu par le public et par une bonne partie du PAF, Julien Lepers ne s'est toujours pas remis de son départ forcé de France 3. Mais ce qui l'affecte plus encore, c'est bien la manière dont les choses se sont déroulées. Invité dans Le Grand Direct des médias sur Europe 1, jeudi 14 janvier 2016, le présentateur de 66 ans est revenu sur cette situation scandaleuse et sur l'incompréhension qui l'habite.

Toujours aussi remonté et attristé, celui qui a annimé Questions pour un champion pendant 28 ans, se pose toujours autant de questions. "Quel crime ai-je commis pour mériter ça ?3, demande-t-il à Jean-Marc Morandini. 3Je suis dehors du jour au lendemain, en 24h. J'ai même pas le temps de dire au revoir à mes équipes, à mon public, aux téléspectateurs pour lesquels on travaille et qui vont se retrouver le 20 février avec Julien Lepers et le 22 février avec Samuel Etienne. C'est pas cool", estime-t-il avant d'ajouter : "Je dis 'au revoir, à demain' ou 'à après-demain' et on retrouve quelqu'un sans qu'il y ait une explication, sans que j'ai pu dire quoi que ce soit, dans MON programme, dans MON jeu !"

Quant à son entretien avec la directrice de France 3, l'animateur avoue que cela fut "terrible". "Parce que je ne suis pas du tout d'accord avec elle, on a rien en commun", précise-t-il. "C'était un dialogue de sourds. On est seul à seul et elle me dit : 'J'ai fait une étude (...) elle montre vraiment qu'on ne veut plus de vous. Visiblement les gens ne vous aiment pas.' (...) Je n'y crois pas, c'est bidon !", s'offusque Julien Lepers avant d'asséner : "Il n'y a aucune justification. Si, le fond du fond, je pense que c'est une émission qui dure depuis trop longtemps et ça l'embête;"

Abattu et "meurtri", son ego a pris un sacré coup. Impossible pour lui de revenir, même si on le lui demandait. "Je ne reviendrai pas. Le mal est fait (...). La façon dont j'ai été traité est inadmissible." Aura-t-il recours à la justice pour réparer les tors ? "Je ne sais pas, tout ça c'est dans les mains des avocats (...). Mais légalement... On est dans un pays de droit."

C'est donc loin du service public que l'on devrait le retrouver dans les prochains mois, le temps de se remette de ses émotions. "Tout ce que je veux, c'est travailler avec des gens qui m'aiment et que j'aime", conclut-il. Peut-être que l'animateur acceptera la proposition de Cyril Hanouna qui le voit bien rejoindre l'émission Touche pas à mon poste.

De son côté, Julien Lepers rêve d'un programme à son nom. "J'aimerais bien un late night show comme David Letterman, comme Jay Leno, comme Jimmy Fallon... Je suis en train de travailler là-dessus", a-t-il ainsi confié mercredi 13 janvier sur D8.

 
34 commentaires - Julien Lepers : anéanti par son éviction de France Télévisions
  • [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]