Karine Le Marchand se confie sur l'absence de son père

Chargement en cours
 Karine Le Marchand lors du tournoi de Roland-Garros à Paris, le 1er juin 2015.

Karine Le Marchand lors du tournoi de Roland-Garros à Paris, le 1er juin 2015.

1/2
© Abaca, Nicolas Briquet
A lire aussi

Fabien Gallet

En marge de l'élection présidentielle de mai 2017, M6 proposera dès le mois d'octobre 2016 un nouveau concept d'émission politique avec Une ambition intime, présentée par Karine Le Marchand. Avant le grand lancement de ce nouveau programme, l'animatrice s'est elle-même confiée sur son enfance, sans père.

Dans l'émission Une ambition intime diffusée dès le dimanche 9 octobre 2016 sur M6, Karine Le Marchand reviendra avec plusieurs personnalités politiques engagées dans la course à l'élection présidentielle, parmi lesquelles Nicolas Sarkozy, Jean-Luc Mélenchon, Marine Le Pen ou encore Alain Juppé, sur leur vie professionnelle mais surtout personnelle. Ces derniers offriront de rares confidences et de nombreux souvenirs, notamment d'enfance, jusqu'à verser quelques larmes.

À cette occasion, l'animatrice de L'Amour est dans le pré s'est elle-même prêtée au jeu de l'interview vérité dans les pages du magazine Télé 7 Jours, et est revenue sur le fait de grandir sans figure paternelle. Si Karine Le Marchand évoque ce pan de son enfance, c'est parce qu'elle a remarqué que "souvent", les hommes et femmes politiques qu'elle a rencontré pour les besoins de l'émission, "ont un problème de reconnaissance du père." "C'est assez étonnant", confie-t-elle avant de préciser : "Être connu devient une façon d'être reconnu."

"L'absence, ça peut vous casser"

Vivre sans père a profondément marqué la journaliste. Déjà en 2013, dans une interview accordée à Télé 7 Jours, elle expliquait que son papa avait quitté le foyer familial alors qu'elle n'avait pas encore 2 ans. Elle avait néanmoins pu le rencontrer une fois adulte, "par hasard, lors d'un reportage au Burundi." "J'ai filmé notre rencontre en l'interrogeant sur les motifs de son départ et de cette absence de nouvelles, racontait-elle. Nous nous sommes revus plusieurs fois, je n'avais pas grand-chose à lui dire. À mon départ, j'ai découvert une belle note de bar : toutes ses consommations étaient mises sur le compte de ma chambre. Je ne l'ai plus jamais revu. Il est décédé du sida, il y a douze ans", confiait-elle.

Avec du recul, Karine Le Marchand en est plus que jamais consciente : l'absence d'une figure paternelle peut-être bénéfique comme néfaste. "L'absence, ça peut vous casser ou vous donner des ailes dans la vie, estime aujourd'hui l'animatrice de M6, qui sait de quoi elle parle pour avoir elle-même "vécu cette situation".

 
3 commentaires - Karine Le Marchand se confie sur l'absence de son père
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]