Kendji Girac se souvient des dangers de son métier avant la chanson

Chargement en cours
 Kendji Girac assiste à la seconde édition de We Love Disney au Grand Rex à Paris, en novembre 2014.

Kendji Girac assiste à la seconde édition de We Love Disney au Grand Rex à Paris, en novembre 2014.

1/2
© Abaca, Nicolas Briquet
A lire aussi

Fabien Gallet

Depuis quelques mois, tout sourit à Kendji Girac. Le vainqueur de la saison 3 de The Voice sur TF1, connaît un franc succès, se hissant en tête des ventes françaises 2015 avec ses deux albums, le premier baptisé Kendji, porté par les tubes Andalouse et Color Gitano, et le second, Ensemble, paru en octobre dernier. Une prouesse que seule Louane est parvenue à égaler voire à dépasser.

D'ailleurs, le jeune chanteur de 19 ans n'a pas caché son désir de partager une chanson avec la jeune chanteuse, également révélée par The Voice et vue au cinéma dans le film La famille Bélier. C'est au micro de Karine Ferri, dans l'émission Un dimanche avec Karine sur RFM qu'il a évoqué cette possibilité. "Pourquoi pas ! Elle a un talent fou. Moi, avec mon petit univers, ça pourrait marcher. Le style de nos chansons pourrait bien se marier", a ainsi expliqué celui que l'on retrouvera le 13 février 2016, aux Victoires de la musique, où il est nommé au même titre que Louane.

Pourtant ce succès, bien des fois Kendji a failli passer à côté. En effet, comme il l'a fait savoir sur RFM ce dimanche 24 janvier 2016, l'artiste lancé par Mika a travaillé comme élagueur, avant de se lancer dans la musique au niveau professionnel. Et c'est avec son papa qu'il a exercé cette profession surprenante. "Je travaillais avec mon père, c'était ma passion. Je me régalais parce que l'extrême, j'adore ! J'adore le travail dangereux", a confié le jeune chanteur avant de poursuivre : "Je commençais à vraiment apprécier ce travail".

Un métier périlleux donc, qui lui a valu à plusieurs reprises de belles frayeurs, suspendu à son harnais, jonglant entre les branches, les feuilles et sa tronçonneuse. "C'est un travail très risqué", a-t-il confirmé avant de préciser avoir "frôlé des accidents pas mal de fois". "Des fois je m'en fais peur quand j'y repense, j'ai des frissons. J'ai manqué de perdre mes doigts je ne sais pas combien de fois". Si cela avait été le cas, autant dire que jouer de son instrument de musique favori aurait été bien plus compliqué ! "Ohlala ma petite guitare... J'aurais pleuré toute ma vie", a conclut l'interprète de Me Quemo.

Heureusement pour lui et pour ses nombreux fans, Kendji se consacre désormais uniquement à sa carrière !

 
2 commentaires - Kendji Girac se souvient des dangers de son métier avant la chanson
  • p2m -

    dommage pour les élagueurs , et surtout pour la chanson qui n’hérite pas d'un génie.

  • loulili -

    Super ce garçon !!.......... pas facile de jouer de la guitare a 12 dans une roulotte !! C'est collé-serré !! P'apigitan !!

    langouste -

    garçon très bien et pas collet monté

    loulili -

    langouste vous préférez le col roulé ? ,.........mais sans doute pas...... le collet-battu !! P'apicolépapicopié !!

    langouste -

    dois je me rendre chez casto pour trouver un collet battu ?

    loulili -

    "CHEZ CASTO...........y'a tous c'qui faut !! " vous risquez chère langouste chez Casto.....de trouver plus ......de Papi courbatus ............que de vendeurs convaincus !!........ que votre fuite sera résolue .........par un collet battu !! Alors essayez les raccords a olive.......les vertes sont pas mal ........mais vous pouvez aussi stopper la fuite......grâce a un cornichon....qui vous remplacera le joint du siphon !! "ainsi'phon ....phon ....phon....les petites fuites dans les toilettes !! " lol P'apiplombier !!

  • [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]